Société › Société

Interview de Batouré Bamana Apollinaire, responsable du CNF de Ngaoundéré

« Les formations à distance permettent de réduire la fracture numérique. »

Vous venez d’édifier la communauté universitaire sur la possibilité d’obtention un diplôme à distance. Déjà, c’est quoi une formation à distance?
La formation à distance c’est une formation qui se veut calquée sur le modèle classique des cours dispensés en présentiel ou dans les amphis et dans les salles de cours, mais alors déporté dans l’environnement numérique avec l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Elle prend en compte de nouvelles exigences qui entrent en uvre, notamment une plate-forme qui permet de mettre ensemble et de fédérer les enseignements et les enseignants, bref tous ceux qui y prennent part. Ce qui est important ici c’est d’avoir un ordinateur avec une connexion à Internet. Cette année, 75 formations à distance sont ouvertes, un peu plus que l’année dernière et on est sûr que l’année prochaine ce sera encore plus avec l’appel à projets qui a été lancé cette année. Elles sont ouvertes dans divers domaines de la science, du droit, de la science politique, des sciences économiques, des sciences sociales, des sciences de l’ingénieur. vous pouvez les consulter sur le site www.foad.refer.org pour la liste des formations à distance ouvertes cette année.

Est-ce que vous ne pensez pas que l’exigence d’un ordinateur portable et de la connexion Internet soient des obstacles pour certains étudiants qui aimeraient bien suivre ces formations à distance ? Est-ce que ces formations sont adaptées pour les étudiants du tiers monde?
Cela me permet globalement de parler de ce que l’AUF offre en termes de formation à distance. Elle met gratuitement à la disposition de ses apprenants FOAD ses infrastructures, notamment des ordinateurs connectés à Internet, des documents et même une assistance grâce à son personnel. Donc si vous voulez suivre une formation à distance alors que vous ne disposez pas de toutes les commodités nécessaires, c’est du devoir de l’AUF de mettre à votre disposition toutes les facilités y relatives.

Quel est le public cible de ces formations à distance et quels sont les objectifs poursuivis ?
Il faut dire que ces formations sont ouvertes aux étudiants en fin formation initiale, surtout aux professionnels qui aimeraient renforcer leurs capacités ou alors acquérir des connaissances plus pointues dans des domaines précis. Pour ce qui est des objectifs poursuivis, ils sont assez divers et variés. Je vais néanmoins citer quelques uns qui sont entre autres de renforcer les capacités comme je l’ai dit tantôt des professionnels qui estiment qu’ils ont encore besoin des connaissances nouvelles dans des domaines précis. L’autre objectif de ces formations à distance est de contribuer à réduire la fracture numérique par l’accroissement de la maîtrise des TIC parce que ça permet de rester en contact avec l’ordinateur et Internet tout au long de la formation. Les formations à distances permettent également de développer des contenus scientifiques numériques. Tous les cours sont présentés sur format numérique et diffusés par la plate-forme de formation. Cela permet à l’Université de na pas toujours avoir les enseignants et les étudiants dans un seul endroit.

Quelle est la part des enseignants, par exemple les enseignants de l’Université de Ngaoundéré s’ils veulent mettre leurs cours en ligne, quelle est la procédure ?
Il faut dire que cela suit un canevas bien précis. Il y a un appel à projets qui est ouvert pour la proposition des FOAD. Une FOAD c’est une formation. C’est-à-dire que des programmes, des modules, des enseignements, des TP etc., il faudrait que ce soit dans ces cadres qu’un enseignant ait un cours à proposer. Ces propositions de formations à distance se font soit par un établissement, soit par un département.

Quelle est valeur de ces diplômes obtenus grâce aux formations ouvertes à distance comparée à nos diplômes classiques que nous connaissons ?
Il faut dire que divers mécanismes sont mis en uvre pour que la formation ouverte à distance ait une valeur égale à la formation classique qui est offerte. Au niveau des plates-formes, tout est mis en uvre pour qu’il y ait un suivi rigoureux sur les formations, sur l’acquisition des connaissances par les apprenants. Ça c’est un premier niveau de contrôle qui est fait. Pour certaines formations, il ya des formations qui sont faites, c’est-à-dire que l’on réunit à certains moments des enseignants et des étudiants une à deux semaines pour un contact suivi et aussi pour des examens. Il y a des examens qui se font en présentiel et c’est pour cela qu’aujourd’hui l’AUF démultiplie les implantations pour pouvoir organiser des examens en présentiel qui ont une plus forte considération dans la note finale.

Apollinaire Batouré
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut