Politique › Institutionnel

Interview de Chantal Kambiwa, Membre du Shadow Cabinet du SDF

« Le SDF n’avait certes pas encouragé ses militants et les camerounais à aller s’inscrire sur les listes électorales, mais n’avait donné aucun mot d’ordre »

Le Social Democratic Front a finalement décidé de lever son mot d’ordre de boycott sur les prochaines élections présidentielles, qu’est ce qui a justifié ce revirement de situation?
Le Front Social Démocrate (SDF) n’a jamais dit qu’il va boycotter les prochaines élections présidentielles (ni même demandé aux camerounais ou à ses militants de ne pas s’inscrire sur les listes électorales). Initialement, le Front Social Démocrate (SDF) déclarait ceci : « Il n’y aura pas d’élections au Cameroun avec ELECAM sous sa forme actuelle ». Le SDF n’avait certes pas encouragé ses militants et les camerounais à aller s’inscrire sur les listes électorales, mais n’avait donné aucun mot d’ordre et par conséquence ne pouvait lever un mot d’ordre qui n’existait.

Selon certaines sources, les débats ont été âpres au sein du shadow cabinet avant la prise de cette décision. Est-ce qu’on peut savoir quels sont les arguments qui étaient avancés de part et d’autre au sein de cette instance du parti?
Le Comité Exécutif National (CEN) en anglais NEC, est l’organe directeur du SDF. Avant chaque prise de décision, le CEN se réuni pour débattre sur les sujets de l’heure inscrits à l’ordre du jour ; Et les décisions prises sur ces sujets qui concernent en général la vie du parti, celle de la nation camerounaise et du monde, sont profondément débattues et matérialisées par des résolutions. Ceci a été le cas les 06 et 07 août 2011, où réuni à Bamenda, le CEN a pris la décision de demander à ses militants et aux camerounais d’aller s’inscrire sur les listes électorales pour ceux qui ne l’avaient pas encore fait, et pour ceux qui ont participé aux dernières délections, de s’assurer en vérifiant que leurs noms figurent effectivement sur ces listes électorales. Lors de ce dernier CEN, certains de nos camarades soutenaient (et avec raison ), que le SDF n’avait pas encore eu des réponses satisfaisantes suite à notre demande résumé en 11 points, pour désormais appeler les camerounais à aller s’inscrire sur les listes électorales ; Mais, la majorité de nos camardes s’est appuyée non seulement sur les rapports des présidents provinciaux qui représentent nos militants à la base (favorables aux inscriptions sur les listes électorales), mais aussi, cette majorité a voulu une fois de plus, donner la chance au dialogue, à l’instauration de la démocratie dans notre pays tout en préservant la paix. C’est d’ailleurs cette approche qui avait amené le SDF à demander et de manière insistante et officielle, une rencontre entre son Président National et le Président de la République.

Vous appelez les camerounais à s’inscrire sur les listes électorales, est-ce à dire que vos 11 points de récrimination ont entièrement été satisfaits
Non, ces points restent à l’ordre du jour.

Le président national a annoncé la tenue d’un congrès du NEC une fois que le corps électoral sera convoqué pour la désignation de son candidat aux élections présidentielles. Qu’est-ce qui peut justifier cet attentisme de la part du SDF?
C’est tout simplement une position de notre parti et qui relève de son fonctionnement et de sa stratégie ! Notons que c’est un congrès du parti et non du NEC

Et quand se tiendra ce congrès devant désigner le candidat du SDF?
Immédiatement après la convocation du corps électoral.

Le leader du SDF a fortement la mainmise sur le parti, et il est fort probable que ce soit encore lui le « candidat naturel » de cette formation à la présidentielle de 2011. Un commentaire?
Contrairement à certaines formations politiques, les textes du Front Social Démocrate (SDF) ne font pas de son leader le « candidat naturel » à l’élection présidentielle.

On annonce tout de même de la concurrence pour John Fru Ndi, notamment avec Simon Fobi Nchinda qui s’est déclaré candidat à la présidence du parti, qu’en est-il exactement?
Comme dans tout parti démocratique et vivant, la pluralité des candidatures aux différents postes lors du renouvellement des structures dans le SDF n’est que normal. Le moment venu et cours du prochain congrès électif du parti, le poste de Président National qu’occupe actuellement le Chairman John Fru Ndi, fera partie des postes à pourvoir comme tous les autres postes du Comité Exécutif National (CEN).

On vous a entendu dire lors de l’une de vos sorties médiatiques que la paix est devenue un élément de chantage pour le camp d’en face. Quelles sont les consignes que vous allez donner à vos militants avant, pendant et après le déroulement du scrutin relativement à la paix dans notre pays?
On m’attribue certainement les propos d’une autre personne.

Quel est donc votre avis sur la question?
Nous devons savoir que la paix est essentielle pour la construction et le développement d’une nation et est cruciale pour tous, pas pour un camp ou un autre. La paix ne doit pas être un élément de chantage pour des personnes qui aiment leur pays et veulent y vivre en paix. La paix se construit en ensemble, chaque jour dans les dires et faits. La paix n’est pas forcément l’absence de guerre et nous ne pouvons pas être en paix dans un pays où la démocratie n’est pas une réalité ou est menacée. Aujourd’hui, nous constatons tous que les élections qui sont le moyen par excellence pour instaurer cette démocratie est source de divers conflits en Afrique et ailleurs ! Et au Cameroun, le SDF, qui est un parti soucieux du devenir des camerounaises et des camerounais et qui veut accéder au pouvoir par la voie des urnes, ne peut ignorer cet important aspect. C’est pour cette raison que depuis plus de 21 ans, les femmes et les hommes qui militent au sein du SDF sont éduqués et formés pour l’instauration de la démocratie dans notre pays à travers des élections libres, justes et transparentes.

Et quelle sera la consigne que vous allez donner à vos militants avant, pendant et après le déroulement du scrutin relativement à la paix?
Donnez-moi la date des élections et je vous donnerai nos consignes (rires). Mais ceci fait partie de nos stratégies !!!

Cela fait de nombreuses années que vous militez au sein du Sdf. N’avez-vous jamais pensé à être candidate de votre parti aux élections présidentielles?
Bien sûr que oui! Mais pas pour cette fois.

Chantal kambiwa
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé