Santé › Conseils pratiques

Intoxication alimentaire: attention à ce que vous mangez !

Chacun de nous en a souffert au moins une fois dans sa vie. Nos habitudes alimentaires, avec de plus en plus de repas pris hors de chez nous, nous exposent à la redoutée intoxication alimentaire.

Elle résulte en général de l’ingestion d’aliments et boissons impropres à la consommation. D’après les experts, certaines intoxications peuvent avoir des conséquences graves sur la santé. Nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhée et fièvre en sont les symptômes les plus fréquents. Ces signes peuvent apparaître entre 1 heure et 24 heures après l’absorption de l’aliment contaminant.

Le danger est dans l’assiette
C’est la contamination des aliments ou bossons qui en est généralement la cause. Elle peut être d’origines diverses : parasitaire, virale ou bactérienne. Les bactéries sont le plus souvent pointées du doigt. Que faut-il donc faire en cas d’intoxication alimentaire ? Cette maladie accidentelle, dans la plupart des cas, ne durera que deux ou trois jours et la guérison surviendra. Puisque l’organisme, par l’intermédiaire des vomissements et de la diarrhée, évacue tout ce qui est toxines et germes, il ne faudra pas essayer de les arrêter tout de suite.On doit laisser au corps le temps de rejeter les poisons qu’il contient, du moins dans les premiers jours. Toutefois, pour éviter la déshydratation, le malade devra boire beaucoup. Il devra également garder le lit et prendre des infusions naturelles. Les bouillons de légumes frais sont aussi recommandés de même que des boissons légèrement sucrées. Il s’agit en fait de mettre le système digestif au repos pendant vingt-quatre heures, en absorbant exclusivement des aliments liquides. Le lendemain, on peut réintroduire progressivement des aliments peu agressifs tels que le riz, le jambon, les légumes cuits et du pain grillé. Il faudra éviter de donner au malade des légumes et des fruits crus et des laitages.Le malade peut éventuellement prendre des médicaments antidiarrhéiques, antivomitifs et des antispasmodiques pour soulager les douleurs abdominales. Mais la diarrhée et les vomissements aident à expulser les bactéries de l’organisme. Cependant, si les symptômes persistent, il faudra aller voir un médecin. Il sera le seul habilité à prescrire la dose de l’antibiotique intestinal nécessaire. Le retour à l’alimentation normale se fera d’une manière progressive.

Comment éviter une intoxication alimentaire
La contamination des aliments par des germes pathogènes (staphylocoques, salmonelles, Clostridium botulinum ou Escherichia coli par exemple) est généralement liée à une mauvaise manipulation, préparation, conservation ou cuisson des aliments. Pour ne pas être victime d’intoxication alimentaire, il faut respecter certaines règles d’hygiène et veiller à ne pas « briser » la fameuse chaîne du froid (à respecter surtout pour les poissons de mer congelés, qui ont de plus en plus de succès au Mali).Les principaux gestes de prévention consistent à contrôler la date limite de consommation des aliments emballés. A défaut faire attention à l’endroit où l’on se ravitaille, il faut qu’il y ait une installation digne de ce nom. L faut également nettoyer son réfrigérateur régulièrement (au moins tous les 15 jours). Bien emballer les aliments dans une feuille d’aluminium ou de cellophane et les consommer rapidement. Et enfin, respecter les règles élémentaires d’hygiène comme bien laver les fruits et légumes frais, se laver les mains au savon avant de manipuler les aliments.


googleimage)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé