Personnalités › Jeunes talents

Irma Pany, l’inconnue qui fait les premières parties de Diam’s et Amel Bent

Repérée sur la toile, elle a signé un contrat avec MyMajorCompany et prépare un album

Lorsque l’on parle de vous, on vous considère comme une inconnue, et pourtant!
Je m’appelle Irma Pany. J’ai vécu au Cameroun pendant 15 ans. Je suis arrivée en France il y a sept ans avec mes frères et s urs. C’était pour poursuivre des études. Il se trouve que j’ai eu à poster des vidéos sur l’Internet. J’ai été contactée par les patrons de Mymajorcompagny pour signer mon contrat. C’est de la sorte que j’ai débuté l’aventure musicale.

Quel genre de vidéo avez-vous mis sur Internet ?
Au début c’était des reprises de tout genre, Michael Jackson, Norah Jones, . etc. Petit à petit, j’ai commencé à mettre des compositions personnelles parce que les gens demandaient si je n’écrivais pas. Ça tournait un peu, il y avait de bons retours.

Quand commence réellement l’aventure musicale?
Je ne me suis jamais dit que je ferais de cela ma vie. Tout est arrivé un peu vite sans que je ne réalise et ne m’en rende compte. J’ai quand même commencé le piano classique à l’âge de 7 ans. Dès 13 ans, j’écrivais quelques textes à la guitare. C’était de petites balades en français. Ensuite, je suis arrivée à écrire en anglais. Ça venait naturellement et j’avais le sentiment que j’avais plus à dire en anglais qu’en français.

Comment est-ce qu’Irma en arrive à faire les premières parties d’artistes comme Diam’s ou même Amel Bent?
Il se trouve que nous avons des mêmes producteurs. A côté de ceux-ci, il y a quelques tourneurs. Ce sont des personnes qui ont pour tâches essentielles de nous trouver des scènes. J’ai signé un contrat avec une boîte de tourneurs qui fait aussi tourner les artistes que vous avez cités. Ils profitent des prestations de ces stars, pour placer les artistes en herbe comme moi.

Cela dure depuis combien de temps?
J’ai passé tout le mois de mars 2010 avec Diam’s. C’est la première fois que je partais en tournée et que je voyageais comme cela. Ça va s’enchaîner avec d’autres artistes.

Pouvez-vous nous parler de l’album en préparation?
Il est déjà réalisé. Ça fait maintenant un an et demi que l’on travaille sur les textes. Lorsque j’ai signé, je n’avais pas encore toutes les chansons. Il a été réalisé par un Américain qui s’appelle Henry Hirsh qui est le réalisateur de tous les albums de Lenny Kravitz. Nous lui avons envoyé une des vidéos que j’avais mise sur l’Internet. Il a apprécié et a souhaité travailler avec moi. Nous avons réalisé l’album là bas. Nous sommes revenus ici et j’ai rajouté quelques chansons. L’album est au mix. Il sort bientôt.

Pour parler de votre pays le Cameroun. De quoi vous rappelez-vous?
Ça fait trois années que je ne suis pas rentrée. J’attends un moment de calme pour pouvoir m’évader là bas. Voir ma famille, mes parents, ma grand-mère. Aller au village vers Bangangté. Ici c’est très électrique. Ce n’est pas pareil qu’au Cameroun.

Comment présenterez-vous le genre musical dans lequel vous évoluez
Il est très Soul. J’aime beaucoup les artistes comme LAURYN HILL, D’ANGELO Il est assez pop aussi. C’est du métissage culturel que je propose.

Un mot sur votre expérience avec Mymajorcompany?
Je suis arrivée sur le site en Août 2008. 48 heures après j’avais les 416 producteurs qui ont permis de rassembler la somme nécessaire. A l’époque c’était 70 000 euros. C’était tout simplement incroyable, parce que nous avions tablé sur cinq mois pour rassembler la somme. Après deux jours, il a donc fallu se mettre au boulot. Je n’ai rien vu venir. Heureusement que l’équipe est enthousiaste et formidable. Nous avons travaillé et les résultats sont là.

Comment réagissent vos parents face à cette trajectoire que prend votre vie?
Ils regardent cela de loin, parce qu’ils sont au Cameroun. Je suis sur l’Internet. Ils traquent tous les sites pour voir si je ne vais pas à la dérive. Au début, ils avaient un peu peur. Il y a un imaginaire un peu douteux sur les artistes et Internet, ça se comprend. Mais, ils voient que je continue mes études en école de commerce. Mes frères et s urs sont là pour que je garde vraiment les pieds sur terre.

Est-ce que vous voyez votre avenir dans l’univers musical?
Rires. Je prendrais les choses comme elles viennent. On verra!

Irma fait un carton sur la toile
Journalducameroun.com)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé