Personnalités › Success Story

Isidore Leopold Miendjiem: Une tête de major sur le campus de l’UDS

Le premier dans la section «Droit privé» du concours d’agrégation CAMES 2013 est fier de s’épanouir dans une université périphérique

Ma première réaction était une réaction de satisfaction, pas de surprise, parce que le concours, je le prépare depuis six ans. Ce sont les premiers mots d’Isidore Leopold Miendjiem, sacré major au concours d’agrégation CAMES 2013 en droit privé. Il dit avoir consenti beaucoup de sacrifice, tant au plan financier, humain que matériel pour arriver à ce résultat. Il était à sa deuxième tentative. Désormais, il est un enseignant que les pairs ont estimé en mesure de dispenser la connaissance avec autorité dans le champ de sa discipline, à tous les étudiants et apprenants de bonne volonté sur toute la planète, affirme-t-il. Le premier test est la dizaine d’étudiants qui affluent désormais dans son bureau pour solliciter l’encadrement de leurs thèses de Doctorat et mémoires de Master.

Né le 11 février 1965 à Douala, Isidore Léopold Miendjiem passe le Baccalauréat A4 en 1985 au Lycée polyvalent de Bonabéri. À l’Université de Yaoundé où il s’inscrit, il réussit tour à tour : à la Licence en Droit privé (1988), à la Maitrise en Droit des Affaires (1989), au Diplôme d’Etudes approfondies en Droit privé, Option: Droit de l’entreprise (1990). En 1997, sous la direction du Pr Paul-Gérard Pougoué, il soutient à l’université de Yaoundé II, une thèse de doctorat de 3ème cycle en droit privé, option ; droit du travail et de l’emploi, intitulée : « Egalité et discrimination en droit camerounais du travail ». Le travail reçoit la mention « Très bien avec les félicitations du jury ».

Le jury de la thèse de 3ème cycle propose aux autorités universitaires de considérer cette thèse comme une thèse de Doctorat Nouveau Régime. Cette suggestion restant sans suite, le Dr Miendjiem se met à la rédaction d’une thèse de doctorat d’État en droit privé, option : droit foncier et domanial, sous la conduite du même directeur. Elle est intitulée : « Le droit des occupants du domaine national du Cameroun ». Il la soutient le 23 octobre 2007 à l’Université de Yaoundé II, avec à la clé, la mention Très honorable. Il a affiné sa formation à travers des cursus d’appoint courts, comme celui suivi au Centre international de formation de l’Organisation international du Travail à Turin (05 – 16 octobre 2000).


journalducameroun.com)/n

Enseignant
L’agrégé Isidore Léopold Miendjiem démarre sa carrière d’enseignant en 1996, comme moniteur des travaux dirigés à l’Université de Dschang. La même année, il est recruté au grade d’Assistant. En 1999, il passe Chargé de Cours. L’année d’après, un arrêté du ministre de l’Enseignement supérieur le nomme au poste de Chef de département de droit privé et de Sciences criminelles à la Faculté des Sciences juridiques et politiques de l’Université de Dschang, un poste qu’il conserve jusqu’ici. Entre 2009 et 2011, il a coordonné le Master II recherche en droit et carrières judiciaires. Depuis 2011, il coordonne le Master II professionnel en Droits et techniques fonciers et domaniaux. Car, le droit domanial et foncier d’une part et le droit du travail d’autre part constituent ses champs de spécialisation.

Ses compétences, le Dr Isidore Léopold Miendjiem les promène au-delà de l’Université de Dschang. Comme chercheur, il a été invité à l’Institut du Droit rural de l’Université de Poitiers entre 2003 et 2006. En tant que enseignant-chercheur, il a séjourné au cours de l’année 2012-2013 à l’Institut de Droit privé de l’Université de Toulouse 1. Entre 2001 et 2008, il a été consultant auprès des Bureaux Afrique centrale et Afrique de l’OIT. Il a effectué la même mission en 2008 pour l’Association camerounaise pour le Marketing social. Désormais agrégé, en attente du passage formel au grade de Maître de Conférences, Isidore Léopold Miendjiem encourage ses cadets à se présenter à ce concours. Il est prêt à appuyer tous les candidats. Preuve de sa disposition à accompagner les cadets, il a déjà dirigé quatorze mémoires de Master et dirige en ce moment sept thèses de doctorat.

À LA UNE
Retour en haut