Sport › Football

Issa Hayatou: « On ne peut pas juger de l’insuffisance d’une préparation 2 ans avant l’évènement »

L’ancien président de la Caf a donné sa position sur la capacité du Cameroun à accueillir la Can 2019. C’était au cours d’une interview accordée à une chaîne locale cet après-midi.

Issa Hayatou n’est pas passé par quatre chemins pour manifester sa colère suite aux propos du président de la Caf Ahmad Ahmad, qui a affirmé le week-end dernier qu’ « aucun site au Cameroun n’est en mesure d’abriter la Can à l’heure actuelle« . Des déclarations qui ont suscité de vives réactions de désapprobation, notamment celle de la Fecafoot, qui a publié un communiqué dans la soirée du lundi 7 août. 24h plus tard, c’est au tour du tout nouveau Pca de l’Académie nationale de football (Anafoot) de sortir de sa réserve.

« Depuis le début de cette histoire, je n’ai jamais ouvert ma bouche pour parler de ça », déclare Issa Hayatou d’entrée de jeu avant de se verser dans une série de propos hostiles à l’endroit de son ancien rival à la tête de la confédération. « Moi comme n’importe qui de bon sens, ne peut que regretter ce qui a été dit parce qu’il faut d’abord constater avant de sortir ce qu’il a sorti. A l’heure actuelle, le Cameroun a déjà 5 stades. Ils sont là, physiques, dont 3 ultra neufs et 2 à reconfectionner : le stade de Douala et celui de Garoua. Personne ne peut dire que le Cameroun n’a rien. On peut compter combien de pays en Afrique qui ont ce que nous avons-là…faut pas vous leurrer, nous sommes en avance. »

Des arguments qui penchent en faveur de la candidature camerounaise, que le président Issa Hayatou se refuse d’assimiler à celle de Madagascar, à qui la Caf avait retiré l’organisation de la Can U17 en janvier dernier. « On ne peut pas dire que la Caf va retirer la Can parce que quand on a eu à retirer les coupes aux gens c’est eux qui n’ont rien fait, par exemple, quand on a retiré à Madagascar c’était au mois de janvier pour une compétition qui devait se dérouler en juin, donc 4 mois avant. Il n’y a aucune inspection, on dit qu’il n’y a rien. c’est pour vous dire que moi je suis particulièrement surpris connaissant les rouages de la Caf. Bon, il n’est pas obligé de faire ce que j’ai toujours fait pendant 29 ans mais il est au moins obligé de rester près de la logique et de la loi. On ne peut pas juger l’insuffisance d’une préparation 2 ans avant l’évènement. Il faut attendre que les délais arrivent« , martèle Issa Hayatou.

Sans s’encombrer d’un quelconque langage diplomatique, Issa Hayatou a donné une position ferme qui aura certainement un écho dans toute la sphère footballistique du continent.

 

 


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé