Dossiers › Présidentielles 2011

Issa Tchiroma du Front pour le Salut National du Cameroun plébiscite le président Paul Biya

Le ministre de la communication a tenu un meeting le week-end dernier à Garoua pour exhorter les militants de son parti à voter pour Paul Biya

Ils étaient plus d’un millier de personnes à avoir répondu à l’appel du ministre de la communication, président du Front pour le Salut National du Cameroun (FSNC), Issa Tchiroma Bakary, lors du meeting organisé par son parti le 1er octobre à l’esplanade du cinéma le Ribadou de Garoua. Le FSNC, fidèle à sa logique de catalyseur des consciences, s’est plié aux exigences de la campagne électorale en honorant à travers ce meeting un rendez-vous attendu par ses militants dans la région du Nord et autres curieux. Certes l’on connaissait déjà la position de Issa Tchiroma et sa formation politique en faveur du candidat du RDPC, mais il tenait tout de même à expliquer les raisons véritables du ralliement de son parti derrière le président Paul Biya. Sur les banderoles accrochées pour la circonstance, l’on pouvait lire « Paul Biya, artisan infatigable du progrès » ou encore « Paul Biya le président d’hier, d’aujourd’hui et de demain ».

S’adressant aux militants lors de son allocution de circonstance, Issa Tchiroma Bakary a de prime abord réaffirmé son engagement et celui de son parti à apporter leur soutien à la victoire du président Paul Biya, décrit comme étant le candidat de la raison. Le président du FSNC a invité les populations et les hommes politiques de la ville de Garoua à renforcer l’alliance avec le président Paul Biya afin que celui-ci récompense pleinement la région du Nord quand viendra le temps de la moisson. Il a aussi mis en garde les électeurs afin que ceux-ci ne se laissent point distraire par les forces tapis dans l’ombre et qui veulent déstabiliser le Cameroun pour accaparer ses richesses. Au cours du meeting, Issa Tchiroma a demandé aux électeurs de faire tout leur possible afin que le Cameroun ne tombe pas entre les mains « d’aventuriers », la gestion d’une nation étant complexe et ne pouvant donc être comparée à la gestion d’une échoppe.

Quant aux partis politiques du grand Nord, en référence à l’ADD de Garga Haman Hadji, qui refusent de se rallier au RDPC, Issa Tchiroma a affirmé que cette défection était sans objet, car il demeure convaincu que : « le peuple a compris le message et comme un seul homme il votera pour une reconduction du président Paul Biya pour présider aux destinées de la nation camerounaise ». Pour clore son propos, le ministre de la communication a appelé tous les camerounais sans exception du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, les citoyens de toutes les communautés, à opérer « le choix utile, le seul choix raisonnable qui vaille », afin qu’au soir du 9 octobre 2011, triomphe le choix du peuple souverain à travers l’élection à la magistrature suprême du candidat Paul Biya.

Issa Tchiroma Bakary, ministre de la communication et président du FNSC, ici en meeting ce 1er octobre à Garoua
Journalducameroun.com)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Zapping CAN 2019
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé