Sport › Football

Italie, France, Etats-Unis… Les partenaires du Cameroun pour l’aménagement des stades

Sept pays étrangers sont engagés dans la construction et la réhabilitation de stades devant servir pour abriter les activités de la Coupe d’Afrique des nations 2019.

Le Cameroun s’active dans la préparation de la Coupe d’Afrique des nations (Can 2019) dont elle espère toujours recevoir l’organisation malgré les points de vue négatifs de l’actuel président de la Confédération africaine de football (Caf), Ahmad Ahmad.

Le principal défi du Cameroun reste lié à la disponibilité des infrastructures exigées pour une Can à 24 équipes.  Ce sont des stades de compétition et d’entrainement, des infrastructures hospitalières et aéroportuaires, des hôtels…

S’agissant des stades, objet de la dispute entre le pays et le successeur du Camerounais Issa Hayatou, deux des six retenus pour les matchs de pouls sont en construction. Les autres sont en cours de réhabilitation. Le Cameroun en a confié la responsabilité à ses partenaires étrangers que sont les Etats-Unis, l’Italie, le Royaume-Unis, la France, la Turquie et la Chine.

«l’Italie, par la société Piccini, construit le complexe sportif d’Olembe (plus de 160 milliards de F CFA)  ; la Turquie, par la société Yenigun, construit le complexe sportif de Japoma (166 milliards de F CFA) ; le Canada, par la société Sodevi, est chargé de la réhabilitation du Stade de la Réunification et d’un stade annexe, ainsi que de quatre terrains d’entraînement à Bafoussam ; la France, par la société Alcor, est chargé de la réhabilitation des Stades de Mbappe Lepe et de Bonamoussadi ; le Royaume-Uni, par la société Mota Engil, est chargé de la réhabilitation du Stade Roumde Adjia de Garoua, ainsi que la construction d’un stade annexe et d’un hôtel quatre étoiles de soixante-dix chambres ; les Etats-Unis d’Amérique, par la société Prime Potomac, est chargé de la réhabilitation de quatre stades d’entraînement, de l’Hôtel La Bénoué et la construction d’un hôtel quatre étoiles de soixante-dix chambres», avait souligné, lundi, le président de la Fecafoot, Tombi A Roko Sidiki, dans un communiqué publié en guise de réponse aux récentes déclarations d’Ahmad Ahmad.

La Chine, un autre partenaire du Cameroun, s’était occupé de la construction des stades omnisports de Limbé et de Bafoussam. Ceux-ci avaient déjà été homologués par la Caf.

 

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé