Culture › Musique

Jack Djeyim en concert au Cameroun

Après l’IFC de Douala hier, il donne un autre spectacle ce 01 février et samedi 02 février, il sera face au public de l’IFC de Yaoundé. Il dédicacera ainsi son 5e album, Trio sanza family, intitulé Ma

L’apothéose de ce come-back aura lieu samedi à l’institut français du Cameroun. Il sera accompagné sur scène par l’orchestre du Macase et les trois vierges (les trois nouvelles voix du Macase). En Guest, Jack Djeyim jouera avec son compagnon de route des plus belles aventures musicales Emilio Bissaya qui tient la Gansaval, une harpe. The « Sanza Experience », né de l’album-projet initié par Jack Djeyim dans « Sanza Trio Family », vient donner une nouvelle impulsion aux instruments de la musique traditionnelle africaine. Plus de quarante ans après le légendaire « Sanza Tristesse » de Francis Bebey et après les expériences d’artistes tels que Pierre Didi Tchakounté, essentiellement dans le mangambeu, après quelques recherches intéressantes sur le balafon, ou encore le Mvet avec Sally Nyolo, Brice Wassy, les instruments traditionnels africains de musique semblaient très peu exploités par les artistes camerounais.

Encore appelée likembe dans les Grands lacs ou encore Kalimba en Ouganda, c’est un instrument de percussion idiophone typiquement africain. Il est communément appelé piano à pouces, et se rencontre aussi en Amérique latine, où les esclaves l’ont emporté. A Cuba, il existe une variante appelée marimbula. A travers le concept « The Sanza Experience », et l’album « Sanza Trio Family », il s’agit de réconcilier les Africains avec leurs instruments traditionnels et faire découvrir aux mélomanes camerounais, ces talents cachés en Occident, notamment en France qui y tournent, mais qui n’ont pas une réelle visibilité dans leur pays d’origine.

Jack Djeyim en concert au Cameroun

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut