Santé › Actualité

Jacques Chirac en guerre contre les faux médicaments

L’ancien président français a lancé une campagne de mobilisation internationale

Mobilisation contre les faux médicaments
En prélude de la campagne de mobilisation de sa Fondation contre les médicaments falsifiés, l’ancien président français Jacques Chirac a prononcé le 12 octobre dernier au Benin « l’Appel de Cotonou ». Cette mobilisation de la Fondation Chirac s’est fixée comme objectif de pallier au manque d’informations afin d’éveiller les consciences, de former les techniciens de laboratoires de contrôle de la qualité et d’élaborer un instrument répressif afin de réglementer la distribution de médicaments et de renforcer le droit des malades pour un accès aux médicaments de qualité contrôlée. Le trafic de faux médicament constitue une urgence de santé publique. Il constitue un marché illicite de 75 milliards de dollars qui occupe près de 6% du marché mondial et fait de nombreuses victimes dans les pays les plus vulnérables.

Agir rapidement
Dans cet appel lu par Jacques Chirac, les personnalités présentes à Cotonou ont exprimé le v u que les Etats mettent en uvre sans délai, des politiques sécurisées d’accès universel à des médicaments de qualité, en cohérence avec les Objectifs du millénaire pour le développement. Elles ont exhorté les chefs d’Etat et de gouvernement, les responsables d’organisations internationales et des ONG à prendre la pleine mesure des enjeux de santé et de sécurité publiques liés au fléau des faux médicaments et à décider au plan national des mesures appropriées. « L’économie criminelle des faux médicaments me révolte », a lancé Jacques Chirac, pour justifier l’initiative de sa fondation. « Parce qu’elle s’attaque aux pays les plus pauvres, et en leur sein, à des familles sans protection sociale et sans moyens, et parce qu’elle concerne les médicaments les plus indispensables à la santé individuelle et collective : ceux qui soignent le paludisme, la tuberculose, le Sida », a aussi indiqué Jacques Chirac, pour exprimer son sentiment sur la question.


www.alternativechannel.tv)/n

Jacques Chirac de retour sur la scène internationale
Avec cette sortie de Cotonou, l’ancien président français a signé son retour actif, sur un terrain qu’il affectionne depuis toujours, celui de l’action international. Il a souhaité poursuivre son action et ses combats, notamment à travers la création d’une Fondation pour le développement durable et le dialogue des cultures, des sujets qui préoccupent la scène internationale actuelle. Reconnue d’utilité publique en mars dernier, la Fondation CHIRAC a été officiellement lancée le lundi 9 juin au Musée du Quai Branly. Cette Fondation ambitionne d’agir en priorité dans les domaines de la responsabilité écologique, la solidarité, le dialogue des cultures et des civilisations. La Fondation a identifié quatre domaines d’actions prioritaires dont le Président CHIRAC pense qu’ils déterminent aujourd’hui les conditions d’une paix durable pour demain. L’accès à l’eau, l’accès aux médicaments de qualité, la lutte contre la déforestation et la désertification, la sauvegarde des langues et des cultures menacées. Dans chacun de ces domaines, la Fondation envisage de soutenir des initiatives concrètes afin de faire changer les choses sur le terrain.

Forte représentation
L’Appel de Cotonou au Bénin, qui s’est déroulé au Centre International des Conférences, s’est fait en présence des présidents Thomas Boni Yayi du Bénin, et Blaise Compaoré du Burkina Faso, avec d’autres chefs d’État et dirigeants d’organisations internationales qui se sont engagés à lutter contre la vente de faux produits pharmaceutiques, avec le soutien des Fondations Clinton et Gates, les autorités sanitaires et les ONG de patients, de médecins, de pharmaciens des pays concernés.


blogs.ionis-group.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut