International › APA

Jammeh a commandité le meurtre de Deyda Haydara, selon un exécutant

Malick Jatta, un membre des ex Forces spéciales gambiennes (Junglers), a reconnu avoir participé sur commande de Yaya Jammeh aux meurtres de plusieurs de ses compatriotes dont celui de Deyda Hydara, le rédacteur en chef du journal The Point, mort en décembre 2004.Jatta, 44 ans, qui comparaissait lundi devant  la Commission vérité, réconciliation et réparation (TRRC), a avoué avoir tiré l’un des coups de feu ayant tué le journaliste.

Premier membre du commando à passer devant la commission, il a expliqué qu’il faisait partie d’un groupe de soldats mobilisés et dirigés par feu Tumbul Tamba pour aller tuer Deyda Hydara, le 16 décembre 2004.

Pour ce faire, raconte Jatta, Tamba les a emmenés quelque part dans son propre véhicule privé, puis ils ont pris un taxi afin de suivre la voiture de M. Hydara. Après quoi, ils ont tiré des coups de feu en direction de la personne qui était au volant et n’était autre que Deyda Haidara, désigné sous le nom de code « stylo magique ».

Mission accomplie, le groupe s’est rendu à Kanilai, le village natal de Jammeh, situé à 119 km au sud de Banjul, la capitale. Sur place, a affirmé Jatta,  Tamba leur a remis des enveloppes avec quelques dollars, en guise de récompense pour le succès de l’opération.

Selon Jatta, c’est 24h plus tard qu’il a appris par la presse qu’un journaliste avait été abattu et que Jammeh a condamné le meurtre. Sur ces entrefaites, il est allé voir son supérieur qui, selon lui était au courant du meurtre, pour lui faire part de sa décision de quitter les Junglers.

Jatta, qui doit poursuivre sa déposition mardi, a également admis avoir participé à plusieurs autres opérations impliquant la brigade de tueurs, notamment l’exécution d’un certain Dawda Nyassi accusé d’être un rebelle, et d’un autre civil.

Deyda Hydara, copropriétaire et éditeur en chef journal The Point, a été assassiné il y a près de 15 ans lors d’une fusillade par des hommes à bord d’un véhicule, alors qu’il conduisait sa voiture, quelques heures après le 13ème anniversaire de son journal.

A l’époque, le gouvernement avait promis de mener des investigations sur le meurtre et plusieurs déclarations faites sur cette affaire par Jammeh n’avaient fait qu’alimenter la polémique.

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Zapping CAN 2019
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé