Opinions › Tribune

Je mesure les responsabilités qui sont les miennes

Par Joel Nana Kontchou, DG de AES-Sonel

Je suis très heureux de prendre mes fonctions ce matin (le 19 août 2014, ndlr), comme Directeur Général de l’entreprise.

Je voudrais avant tout saluer chaleureusement l’équipe en place, particulièrement Jean-David qui a eu la tâche délicate de gérer l’entreprise ces dernières années, dans des conditions défavorables, avec un actionnaire principal qui n’était plus prompt à investir, des employés démobilisés face à l’incertitude et la montée des plaintes de consommateurs inquiets.

Je le remercie surtout pour son accueil, pour tout ce qu’il a mis en place pour une transition efficace et au-dessus de tout, pour son amitié.

Dès cet instant, je mesure les responsabilités qui sont les miennes, à la tête de l’un des plus beaux fleurons de l’industrie de notre pays. L’une des entreprises dont l’impact sur la vie de nos concitoyens est considérable. Les défis qui nous attendent sont grands et les attentes de toutes les parties prenantes, clients, employés et actionnaires, à la hauteur de ce rôle.

Nous allons nous fixer comme priorité numéro 1, le client. La satisfaction de ce dernier doit être le souci permanent de chacun de nous. Car celui qui paye pour notre service doit pouvoir en profiter. Rendre l’électricité disponible à nos clients et en récolter la juste contrepartie doit, plus que jamais, être notre mission quotidienne. Nous devons partager avec nos clients l’effort indispensable pour mettre à leur disposition une énergie régulière et de qualité. Nous avons besoin de leur soutien et ils doivent en tout temps savoir où nous en sommes.

Notre seconde priorité sera de juguler et réduire nos pertes. En stoppant la spirale actuelle pour enclencher un cycle plus vertueux sur le plan technique et commercial.

En dernière priorité, nos investissements devraient nous permettre de remédier à la vétusté de nos équipements et d’améliorer nos méthodes de travail.

La solution à nos problèmes majeurs sera trouvée par nous-mêmes parce que nous en avons l’expertise nécessaire. Ensemble nous travaillerons à la développer. Parce que je crois au développement des hommes par la formation. Je crois à la valorisation par la responsabilisation et à la récompense par le mérite et l’équité.

Notre entreprise regorge d’un personnel très compétent et expérimenté. Dès la semaine prochaine, des groupes de réflexion seront mis en place pour plancher sur différents aspects de la santé de notre société. Nous allons ensemble interroger notre organisation actuelle, notre cadre contractuel, l’adéquation entre nos investissements, nos dépenses et nos objectifs, nous discuterons de nos performances opérationnelles et du développement de nos ressources humaines.

Cette entreprise est d’abord la nôtre, ne l’oublions jamais. Son avenir est entre les mains de chacun de nous à la place qui est la sienne. Actis a clairement exprimé son engagement à faire confiance à l’expertise nationale, et à nous donner les moyens nécessaires pour répondre au challenge de l’électricité dans notre pays. Sachons tirer meilleur profit de cette confiance.

Chers coéquipiers, nous devons tout faire pour regarder nos compatriotes droit dans les yeux et leur dire sans hésiter, nous faisons tout pour vous faciliter la vie, et la prospérité de vos entreprises.

Acceptez-vous de relever ce défi avec moi? Electriciens, producteurs, transporteurs, distributeurs, commerciaux, releveurs, administratifs, opérateurs du centre d’assistance, chauffeurs, …..Je compte sur chacun de vous !

Je suis convaincu qu’en travaillant ensemble et en donnant le meilleur de nous-même, chacun en ce qui le concerne, nous construirons l’une des meilleures sociétés d’électricité en Afrique.

J’aurai le plaisir de rencontrer chacun de vous dans les prochaines semaines et partager avec vous mon enthousiasme et ma vision pour notre entreprise.

We are ready to start this great mission.

Thanks

Joel Nana Kontchou
Droits réservés)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé