Politique › Institutionnel

Jean Emmanuel Foumbi évacué en France

L’ex pensionnaire de la prison centrale de New-Bell à Douala, a obtenu la levée d’écrou le 18 février dernier pour une évacuation sanitaire

Jean Emmanuel Foumbi a obtenu des autorités judiciaires camerounaises une levée d’écrou le 18 février dernier dans le cadre d’une «évacuation pour raisons humanitaires en France», d’après une information de la branche camerounaise de SOS Racisme, publiée par le Comité de libération des prisonniers politiques du Cameroun (CL2P).

LE CL2P a tenu à remercier pour la circonstance les présidents camerounais, Paul Biya, et français, François Hollande, grâce à qui cette mesure aurait été rendue possible. Les proches de Jean-Emmanuel Foumbi, qui réclamaient cette évacuation sanitaire, l’avaient présenté dans les médias comme une personne souffrant d’une «hémiplégie» ayant paralysé le côté droit de son corps.

Emmanuel Foumbi, directeur général de la société «Hope services», a été placé sous mandat de dépôt à la Prison Centrale de New Bell, le 27 juin 2013. Un mois auparavant, il avait été arrêté à l’aéroport international de Douala et placé en détention provisoire à la police judiciaire de Bonanjo suite à une plainte de ses partenaires pour «arnaque, filouterie et abus de confiance». L’ex international camerounais, Patrick Mboma, également plaignant, accuse l’homme d’affaires d’«escroquerie aggravée».

Jean-Emmanuel Foumbi avant son incarcération
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé