Politique › Judiciaire

Jean Louis Beh Mengue interdit de sortir du territoire camerounais

L’instruction est du Tribunal criminel spécial qui demande que l’ancien directeur de l’ART soit interpellé au cas où il tenterait de sortir du pays.

Les signes de l’arrestation de l’ancien directeur de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), Jean Louis Beh Mengue, commencent à être visibles. Le Tribunal criminel spécial (TCS) vient de donner des instructions pour que toute sortie du Cameroun lui soit refusée.

«En exécution des instructions du procureur général près le Tribunal criminel spécial contenues dans sa correspondance du 09 juin 2017 relative à l’affaire contre Beh Mengue et autres ; honneur de vous demander de bien vouloir prendre toutes les mesures en vue de l’interdiction, jusqu’à nouvel ordre, de sortie du territoire nationale à l’encontre de Beh Mengue Jean Louis. En cas de tentative de sortie du territoire national, interpeller le susnommé», est-il indiqué dans un document signé respectivement par le procureur général près le TCS et le chef de division des enquêtes de la même instance.

Avant le 08 juin, Jean-Louis Beh Mengue était le directeur général de l’Agence de régulation des Télécommunications (ART) depuis sa création en 1998. L’entreprise avait été créée dans un contexte particulier.

A l’époque, le secteur des télécommunications est en plein essor. Les entreprises de téléphonie mobile commencent à s’installer sur le territoire, faisant découvrir, par la même occasion, les opportunités de leurs offres et services au public camerounais.

Depuis, les habitudes de consommation ont pris de l’ampleur. Les consommateurs en service de télécommunications (appels, sms et internet) se comptent par dizaine de millions. L’ART a elle aussi pris de l’ampleur (financièrement notamment) et son désormais ex-directeur général, est devenu la cible de nombreuses accusations de malversations financières.

Jean-Louis Beh Mengue était notamment accusé par le ministère des Postes et Télécommunications d’avoir illégalement octroyé, en 2016, un titre transitoire à l’opérateur Vodafone. Bien plus, la tutelle exigeait  de lui la liste exhaustive de tous les autres opérateurs dans la même situation.  L’ancien DG a d’abord attendu une sommation ministérielle avant de s’exécuter.

Par ailleurs, en juillet 2013, le Conseil supérieur de l’Etat (Consupe), administration chargée de veiller à la bonne gestion des dépenses publiques et au respect des procédures, a épinglé Jean Louis Beh Mengue pour de multiples fautes qui ont fait perdre à l’Etat des milliards de FCFA.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé