Personnalités › Jeunes talents

Jean-Marie Dongou Tsafack: Futur crack du football!

En marquant 20 buts en 14 journées, le jeune attaquant camerounais du Fc Barcelone de 15 ans, affole déjà les compteurs dans la catégorie des cadets

Retenez bien ce nom, Jean-Marie Dongou Tsafack, ce jeune footballeur camerounais de 15 ans a toutes les qualités pour devenir un grand attaquant. Grâce à sa virtuosité, il affole toutes les défenses du championnat espagnol. Peu connu du public sportif camerounais parce que parti de son Cameroun natal assez tôt, il devrait, grâce à son génie, à cours ou à moyen terme faire davantage parler de lui au pays de Roger Milla. L’on savait déjà que la Masia, le centre de formation Fc Barcelonais, frôlait la surpopulation qualitative mais ce que l’on savait moins c’est que son dernier joyau se nomme Jean-Marie Dongou Tsafack, un surdoué. Opposé le week-end dernier à l’Espagne Barcelone, dans le derby catalan, dans la catégorie des cadets, le camerounais a réussi un triplé. Un fait d’arme comme un autre, puisque dès sa première saison en Espagne, en provenance de Fundesport, le centre de formation de Samuel Eto’o, il plantait plus de 60 buts. Débarqué à la Masia à 13 ans, comme Messi, Jean-Marie Dongou Tsafack a déjà été surclassé dans trois catégories différentes. Comme le faisait jadis son illustre prédécesseur, il joue désormais avec des joueurs plus âgés que lui, de trois ans ses ainés.

Son entraîneur, Fran Sanchez, est déjà en admiration: En tant que personne, il est fantastique, un grand coéquipier très apprécié par le vestiaire. En plus de son efficacité devant le but, il est très généreux et en plus, c’est un battant. Quant à Dongou, c’est est un compétiteur né. Je veux toujours gagner, peu importe l’adversaire ou le score, je lutte toujours pour bien jouer et l’emporter, je ne relâche jamais la pression, déclarait-il récemment sur Barça TV. Son envie de se surpasser et son adresse devant le but lui ont permis de marquer lors des 12 derniers matches de Liga, chez les cadets A. Avec un compteur buts qui affiche 20 réalisations, le camerounais est le meilleur buteur de l’équipe de Fran Sanchez. Depuis la troisième journée, l’enfant de Douala, a toujours marqué au moins un but. Le 9, comme l’appelle affectueusement ses coéquipiers, a signé deux hat-trick et trois doublés. Son efficacité atteint la perfection lorsqu’il joue à domicile. Dongou a marqué 15 buts lors des huit rencontres disputées à la Ciudad Deportiva. Moins prolifique à l’extérieur, il a inscrit cinq buts en six rencontres.

Avec un bilan comptable de 14 victoires en autant de matches, Fc Barcelone, version cadet, est la seule équipe à ne pas avoir laissé de point sur son chemin, depuis le début de la saison. Une des clés de l’excellent parcours de cette équipe passe par le rendement optimum de sa perle camerounaise. Leader né, il est fort apprécier par ses coéquipiers. Disponible et blagueur, il met l’ambiance dans les vestiaires et assume bien ses tâches domestiques au centre de formation de la Masia, où il poursuit un cursus de foot-étude. L’ensemble de la presse sportive espagnole ne parle de lui qu’en des termes laudateurs et ne cesse de la comparer à son idole Samuel Eto’o, serial buteur camerounais du Barça de 2004-2009. Il est vrai que, son parcours, sa vélocité, son explosivité et sa vision de jeu ne sont pas sans rappeler les qualités du buteur de l’Inter Milan. Mais il lui reste du chemin à parcourir et surtout des efforts à fournir pour franchir de nouveaux paliers. Et pour çà, le joyau camerounais en est bien conscient.

Jean -Marie Tongou Tsafack devant la Masia, le centre de formation du Fc Barcelone
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut