Sport › Football

Jean Paul Akono juge  »grossier et grotesque » l’appel à candidatures pour un coach au Cameroun

Le coach intérimaire des Lions indomptables du Cameroun, Jean Paul Akono, a confié à APA qu’il ne postulera pas pour le poste de sélectionneur national contenu dans un appel à candidatures lancé mardi par la fédération nationale de la discipline (FECAFOOT) à l’instigation du ministre des Sports (MINSEP), Adoum Garoua.  »Je ne peux pas postuler alors que je suis en place, a-t-il indiqué. Si on trouve que je fais l’affaire à ce poste, pourquoi publie-t-on un appel à candidatures ? Certainement pas pour que je postule. Tout cela n’a pas de sens. Si on demande aux gens de déposer leurs candidatures, c’est certainement pour me remplacer. Dès lors, je ne vois donc pas pourquoi je dois postuler. »

Très remonté contre le MINSEP, le coach camerounais, en poste depuis le 13 septembre 2012 en remplacement du Français Denis Lavagne, qui met en avant le travail abattu en quelques mois et qui place le Cameroun en 1ère place de son groupe aux éliminatoires de la Coupe du monde  »Brésil 2014 », voit dans cette démarche une tentative d’humiliation.  »L’opportunité de cet appel à candidatures reste à démontrer, insiste-t-il. Je ne crois pas qu’on soit obligé de recourir à cette procédure, qui n’existe par ailleurs pas dans les textes de la FECAFOOT, et je ne suis pas prêt à tomber dans un piège aussi grossier et grotesque. » Une crise avait déjà éclaté, il y a de cela quelques jours, entre MM. Akono et Garoua, lorsque le premier cité a refusé de toucher les 7 millions FCFA à lui proposés par son interlocuteur, représentant autant de mois de travail à la tête des Lions indomptables. C’est mardi en mi-journée que la FECAFOOT a lancé un appel à candidatures pour le recrutement d’un entraîneur pour la sélection nationale A.

Selon cet avis, les postulants, de nationalité camerounaise ou étrangère et dont les dossiers sont attendus au plus tard jeudi prochain, doivent être titulaires d’un diplôme d’entraîneur de football, avoir une bonne expérience internationale, être disposés à résider dans ce pays de façon permanente pendant la durée du contrat. En dehors d’un projet de programme de travail couvrant la période 2013-2015, il est aussi exigé aux postulants une grande capacité d’adaptation et une aptitude au travail en équipe ainsi que la maîtrise du français ou de l’anglais.

Jean-Paul Akono, sélectioneur des Lions Indomptables
journalducameroun.com/Photo Sylvestre Kamga)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut