Personnalités › Success Story

Jean-René Akono prend la tête de l’équipe nationale de volley-ball dames

Il remplace à ce poste Joseph Nane Eone et devra conduire l’équipe au championnat du monde prévue du 23 septembre au 12 octobre en Italie

L’équipe nationale dames de volley-ball du Cameroun vient d’achever la première phase de son stage préparatoire à la Coupe du monde qui s’est déroulé en Turquie. Avant d’entrer dans la dernière ligne droite de la préparation de cette compétition prévue du 23 septembre au 12 octobre en Italie, l’équipe nationale a subi quelques réajustements au niveau de l’encadrement technique. Joseph Nane Eone qui avait qualifié l’équipe pour le Mondial a été relégué au poste d’entraineur adjoint au profit de Jean-René Akono, nommé entraineur principal sur décision du président de la Fédération camerounaise de volleyball.

Agé de 45 ans, Jean-René Akono prend la tête d’un groupe qu’il connait bien puisqu’il a été à ses côtés lors du championnat d’Afrique des nations disputé en septembre 2013 au Kenya. Il avait alors apporté au staff en place, son expertise technique et son expérience. Il travaillait alors comme consultant. Une consultation qui a porté ses fruits, puisque l’équipe s’est non seulement classée deuxième au championnat d’Afrique juste derrière le Kenya, pays organisateur et vainqueur de l’épreuve, mais a aussi obtenu sa qualification pour le Mondial 2014 quelques mois plus tard.

Jean-René Akono passe de consultant à entraineur principal et va conduire l’équipe pour l’aventure mondiale en Italie. Pas inconnu dans le monde du volleyball, Jean-René Akono a été d’abord joueur au sein de Sonel de Yaoundé (120 sélections et champion d’Afrique en 1989, ndlr) avant d’embrasser une carrière professionnelle.

C’est à Amacam Volley-Ball en France qu’il pose ses valises en 1987. Après une saison, Akono va évoluer tour à tour à l’US Vandouevre (1990-1994), à Harnes Vb (1994-1996), et Dunkerque où il sera joueur-entraineur entre 1998 et 2000 avant de passer entrianeur principal en 2001.

C’est là le début d’une carrière d’entraineur qui le conduira à Spacer’s de Toulouse, Castres Volley-Ball, Martigues Volley-Ball et Volley-Ball Tulle Naves. Avant son nomination à la tête des Lionnes indomptables de volleyball, Jean-René Akono était à la tête d’Albi volleyball, un club féminin en France.

Jean-René Akono
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé