Personnalités › Success Story

Jeannette Ewu Ngeme aux commandes de la sécurité publique

Première femme à prendre les rênes de cette direction à la Sûreté nationale, la commissaire divisionnaire camerounaise a été nommée le 21 septembre 2015 par décret présidentiel

Au sein de la police camerounaise, qu’une femme accède à la tête de la sécurité publique à la Sûreté nationale, c’est une première. Le commissaire divisionnaire Ewu Ngeme née Akenji Jeannette Ngum a été nommée à ce poste le mardi, 21 septembre 2015, par décret présidentiel.

En janvier 1986, elle fut également la seule femme à être admise par concours direct à l’Ecole nationale supérieure de police de Yaoundé.

Native de Bamenda, née dans le village Nkwe le 10 août 1961, Jeannette Ewu Ngeme a été, de 1987 à 1997, chef de service de l’Instruction au Centre d’instruction et d’application de la police de Mutengene. De 1997 à 2000, elle va continuer de gravir les échelons en devenant commissaire à l’Emi-Immigration de la ville de Buea, pour accéder au grade de commissaire divisionnaire en 2009. Sans compter que de 2005 à 2011, Jeannette Ewu Ngeme sera inspecteur général à la Sûreté nationale du Sud-Ouest à Buea.

C’est en 2014, que celle qui est marié au divisionnaire David Ewu Ngeme, et mère de trois garçons, est affectée à la délégation régionale de la Sûreté nationale du Centre. A Yaoundé, elle a été plusieurs fois commandant des troupes de la Sûreté nationale lors des parades militaires au boulevard du 20 mai.

Aujourd’hui, le curriculum vitae du commissaire divisionnaire Jeannette Ewu Ngeme marque un plus avec sa récente nomination. Sa nouvelle mission, conduite avec efficacité la sécurité publique de l’administration centrale camerounaise.

Jeannette Ewu Ngeme, une touche féminine à la sécurité publique du Cameroun.
Droits réservés)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé