Sport › Autres sports

Jeux Africains «Maputo 2011»: Faire mieux qu’à Alger!

Pour espérer davantage qu’en 2007, le Cameroun est inscrit dans 13 disciplines avec 201 athlètes

Le bilan de la participation des Camerounais aux IXème Jeux africains à Alger en 2007 se résumait ainsi en quatre médailles en or, six en argent et 20 en bronze. Pour prévoir faire mieux, le Cameroun s’est affilié dans 13 disciples sur les 20 que compteront «Maputo 2011». Effet, la délégation camerounaise aura 201 sportifs, 46 entraîneurs, 13 Directeurs techniques nationaux et 18 personnels de l’encadrement médical. Au ministère des Sports et de l’éducation physique (Minsep), depuis le 31 janvier 2011, un comité de suivie des opérations liées à la préparation des Jeux Africains «Maputo 20» a été mis sur pied. Depuis la création de ce comité, six réunions préparatoires se sont déjà déroulées. De l’avis de Blaise Omgba, le directeur de développement de sport de haut niveau, 535 pré-accréditations ont été obtenues pour l’ensemble de la délégation camerounaise et, pour l’instant, ils sont en «phase de finalisation des accréditations définitives».

Deux missions camerounaises ont déjà effectué le déplacement de Maputo, pour faire le point des préparatifs de l’organisation des Xème Jeux Africains, notamment en ce qui concerne l’hébergement, la restauration et l’état des lieux de différents sites de compétitions. Dans une interview récente, Blaise Mayam Re-Niof, le chef de mission adjoint, indiquait que le séjour à Maputo a servi pour: «Connaître les orientations à donner à la délégation camerounaise. De connaître également le chronogramme des activités, qui seront menées par chaque pays avant la tenue des Jeux africains. Par ailleurs, nous avons constaté que sur les 24 disciplines sportives retenues, lors de la 48ème session du Conseil supérieur de Sport en Afrique (Cssa), quatre ont été retirées, ce qui pénalise le Cameroun. Parmi celles-ci, on retrouve l’haltérophilie et la lutte, pourvoyeuses de médailles lors des Jeux africains. Parmi les 20 retenues, le Cameroun sera représenté dans 13 disciplines».

Sur l’absence des disciplines comme l’haltérophilie et la lutte lors de ces Xème Jeux africains, l’explication de Blaise Mayam Re-Niof est toute simple. En réalité, les Jeux africains concernent tous les pays. Toutefois, seul le pays organisateur est capable de décider de l’état de l’organisation technique d’une discipline et des infrastructures nécessaires à sa pratique. Or, la Confédération africaine d’haltérophilie n’ayant pas de fédération au Mozambique, elle a pensé qu’il n’y avait pas de gens qui pouvait gérer de façon technique ce sport. Ce qui est également le cas en lutte. Pis, de l’avis de Blaise Omgba, en haltérophilie, le président de la Confédération africaine étant un Libyen (Khaled Mouhelhel), il est davantage préoccupé par la crise qui secoue son pays.

Kingue Matam, l’haltérophilie sera le grand absent des Xème Jeux africains
langres-haltero.net)/n

Médailles
Sur le strict plan sportif, dans l’état major de certaines disciplines, les préparatifs sont bien avancés. Notamment en volleyball, où les hommes sont en ce moment en Slovénie, «pour disputer une série de matches amicaux. Puis, ils se rendront au Mexique, puis en Argentine, pour peaufiner leur préparation. Quant aux dames, déjà en stage à Yaoundé, elles se préparent sereinement». En Handball, où le Cameroun s’alignera également en dames et messieurs, après le tournoi de play-off qui s’est disputé du 12 au 18 juillet, les internationaux ont pris du repos pour entrer en stage bloqué à partir du 2 août 2011, jusqu’au départ pour Maputo. Situation presque identique en judo, où selon Christian Essambo Ewané, le président de la Fédération: «Les judokas retenus pour les jeux Africains entrent en stage le 4 août. Puis ils mettront le cap sur Maputo, vers le 25 août pour le stage d’acclimatation. A noter que les ténors vont disputer le championnat du monde avant les Jeux africains, ce qui le servira davantage».

Pour Blaise Ongba: «Plusieurs disciplines (Boxe, tournoi des poings de l’Espoirs, Basket, championnat des clubs de la zone IV, athlétisme, différents meetings) profitent de ces compétitions intermédiaires pour se préparer. Mieux, certains athlètes sont en stage externe suivis par leurs fédérations, sous la supervision du Minsep. A l’instar de ceux de la diaspora qui sont dans des centres spécialisés. Dans ce registre, on peut citer: Ali Anabel, en tournée en Europe, Delphine Atangana, au Canada et Hugo Mamba, en France», avant d’ajouter sur le plan financier que: «Le projet de budget est disponible. Il sera incessamment validé par un comité conjoint Minsep/Minfi, mis sur pied pour l’examen des budgets des compétitions internationales, sous la supervision du Premier ministre».

Blaise Mayam Re-Niof, conclu en indiquant que: «Les stages d’acclimatation à Maputo sont prévus à partir du 20 août, ce qui permettra aux disciplines qui devront commencer le 1er septembre 2011 de se préparer sur les infrastructures de la compétition. En effet, le planning de compétition a permis de constater que certaines disciplines commenceront le 1er et le 2 septembre avant la cérémonie d’ouverture, prévue le 3. Il s’agit notamment de la boxe, du volley-ball et du basket-ball». Le 18 septembre 2011, jour de clôture des Xème jeux africains, les Camerounais sauront s’ils ont mieux fait qu’à Alger.

La boxe sera représentée
Boxe.com)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé