› Eco et Business

Justin Sugar Mills, la nouvelle usine sucrière du Cameroun

Le projet de Dieudonné Dong Thry Dong consiste en la construction d’une usine de production, d’une unité de production d’électricité et d’une distillerie produisant 13,5 millions de litres d’éthanol p

Le projet prévoit, outre la construction d’infrastructures de base tels les logements sociaux, des écoles, un centre de formation, des hôpitaux, un centre commercial, etc., le développement d’un programme de sécurité alimentaire élaboré autour du site par des Chinois qui vont produire du riz, du maïs et du manioc. Dans cette optique, JSM a signé en avril dernier avec la société indienne Hi-Tech un contrat pour la livraison clés en main d’une usine pour un coût de 40 millions USD qui se chargera de la transformation de la canne à sucre à cultiver sur plus de 20.000 hectares. « Nous effectuons le terrassement pour construire la base-vie des ouvriers. Nous avons déjà deux hectares de canne de bouche et quatre hectares de canne industrielle, qui sont déjà presque à maturité », précise un responsable du chantier au quotidien gouvernemental Cameroon Tribune.

Pour l’heure, le marché camerounais du sucre est principalement approvisionné par la SOSUCAM, filiale du groupe français, Société d’organisation de management et de développement des industries alimentaires et agricoles (SOMDIAA) implanté par ailleurs au Gabon, au Congo, en Côte d’Ivoire, au Tchad et en République centrafricaine. Créée en 1964, la SOSUCAM, détenue à 72,72 % par SOMDIAA et le reste par l’Etat camerounais et des actionnaires privés, cultive sur deux sites situés à Nkoteng et Mbandjock, à 100 km au nord de Yaoundé, 18.700 hectares de canne à sucre et produit annuellement 130.000 tonnes de sucre environ, dont 105 000 tonnes réservées au marché local et le reste exporté vers le Tchad notamment. En attendant, et dans l’optique de renforcer la production de la SOSUCAM, le gouvernement camerounais autorise régulièrement l’importation de sucre en exonération des taxes et droits de douane. Ainsi, sur une autorisation d’importation de 25 000 tonnes de sucre en 2012, la seule SOSUCAM bénéficiait d’un quota de 7350 tonnes.

Justin Sugar Mills veut augmenter la production de sucre au Cameroun

french.alibaba.com)/n

À LA UNE
Retour en haut