Politique › Institutionnel

Kah Walla en tournée d’implantation du Cameroon People’s Party dans le septentrion

Du 9 au 18 mai, la tournée nationale de la candidate déclarée aux présidentielles l’a conduite dans le septentrion.

Après l’Extrême-Nord et le Nord, c’est ce mercredi 18 mai 2011 que la candidate déclarée aux élections présidentielles d’octobre prochain a foulé le sol de la région de l’Adamaoua où elle a tenu un meeting à l’alliance française de Ngaoundéré. Grâce à cette rencontre, le public a pu apprendre davantage sur son cursus académique, sa personne, le parti qu’elle incarne désormais, les raisons de sa démission du SDF, son programme politique… Quelques temps forts ont marqué le meeting de Ngaoundéré: L’exécution de l’hymne national, la lecture du récépissé de déclaration de manifestation, le mot de bienvenue du coordonnateur du CPP dans l’Adamaoua, Djidji Issa, et l’exposé fleuve de la présidente nationale du CPP, Mme Kah Walla, le tout couronné par une conférence de presse.

Celle qui, à 46 ans, a décidé de se présenter aux élections présidentielles de 2011 sous la bannière du Cameroon People’s Party (CPP) est de cette catégorie de personnes révoltées par la réalité et le vécu quotidien des camerounais qui pourraient pourtant être nettement meilleurs. De par son cursus scolaire et son expérience professionnelle, Kah Walla a parcouru le monde et entend mettre son expérience au service de son pays, le Cameroun; elle se veut porteuse de l’idéologie de son parti, le CPP, qui se veut être au service du peuple. Ce n’est donc pas un hasard si ce parti à vocation populaire a pour slogan «le peuple d’abord !». Créé en 1991, le CPP a semblé être pour la sociale démocrate Mme Edith Kabang Walla, le seul parti qui avait une philosophie soutenable après sa démission du SDF.

Kah Walla, présidente nationale du CPP, tenant un meeting populaire dans l’obscurité suite à un délestage
Journalducameroun.com)/n

Tout au long de ce meeting, la présidente nationale du CPP a déroulé son programme politique en trois points: Reprendre notre pouvoir en tant que peule, transformer notre leadership sur le plan économique et devenir la puissance économique de l’Afrique centrale que le Cameroun mérite d’être; construire de nouveaux systèmes sociaux, éducatifs, culturels, sécuritaire entre autres. Kah Walla pense que la constitution doit être réformée pour le juste équilibre des pouvoirs législatif, judiciaire et exécutif. Elle pense également que l’indépendance entre ces trois pouvoirs devrait être garantie et qu’une véritable décentralisation pourrait permettre à nos régions de se prendre en main et de se développer. Elle a également évoqué des questions liées au droit de vote des camerounais, aux imperfections du code électoral etc. La presse s’est également faite le devoir d’interroger le transfuge du SDF sur les raisons de sa démission du parti de Ni John Fru Ndi. L’on apprendra alors que ce sont les divergences liées aux inscriptions sur les listes électorales qui constituent le principal point de discorde.

A la question de savoir quelles sont les sources de financement de sa campagne, elle répondra qu’elle est entièrement financée par des camerounais de bonne volonté qui ont besoin du changement. Je ne peux pas vous dire combien de femmes m’ont déjà approché, avec 1000 ou 10 000 francs pour me dire j’admire votre courage, c’est bien ce que vous faites, allez de l’avant. déclare-t-elle. Sur la question concernant son statut matrimonial, Kah Walla qui n’est pas mariée répondra: Mariée ou pas mariée, ce qu’on veut, c’est une image des valeurs et non le paraître. Je suis à la tête de deux familles, je paye la scolarité de plus de 30 enfants à chaque rentrée scolaire. En plus, le mariage c’est une chance de la vie. Moi je n’ai pas eu cette chance là et si être mariée était synonyme de réussite, le Cameroun serait un modèle. Je connais au Cameroun des gens qui sont mariés mais qui n’arrivent pas à tenir deux conseils de ministre par an, qui donnent l’image d’un pays qui n’est pas démocratique. C’est dans l’obscurité suite à un délestage que cette phase de questions-réponses s’est achevée en queue de poisson.

Banderole du CPP de Madame Kah Walla
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé