Opinions › Tribune

Kah Walla: « Il nous appartient de construire un Cameroun juste et droit »

Par Kah Walla, présidente nationale du Cameroon People’s Party (CPP)

Le Cameroon Peolple’s Party (CPP) informe l’opinion nationale et internationale qu’il a appris à travers la note de service N°000042/NS/J06/SP, portant organisation du défilé civil des partis politiques à l’occasion de la célébration de la 44eme édition de la fête nationale de 20 Mai 2016, émanant des services de la Préfecture du Mfoundi, que les partis politiques non représentés à l’Assemblée Nationale ne prendraient pas part au défilé du 20 Mai 2016 à Yaoundé.

Prenant acte de cette décision, et constatant que depuis 2011 le Préfet du Mfoundi et plusieurs autres administrateurs dont le Préfet du Wouri et le Sous-Préfet de Makak en l’occurrence, utilisent diverses tactiques illégales et antidémocratiques pour tenir le Cameroon People’s Party à l’écart du défilé du 20 Mai, le CPP annonce qu’il ne prendra part au défilé du 20 Mai 2016, dans aucune circonscription administrative sur l’ensemble du territoire national.

Il n’existe qu’un seul CPP au Cameroun tout comme il n’existe qu’un seul Cameroun avec les mêmes droits et libertés pour tous les Camerounais. Par respect pour nos principes d’égalité et d’équité pour tous les camerounais et camerounaises, le CPP ne défilera nulle part. A cet effet, des lettres de « non-participation au défilé du 20 Mai 2016 » ont été déposées, par les militants de base, auprès des autorités administratives de leur localité.

Par contre, en opposition à l’exclusion qui caractérise cette décision et ce gouvernement, le CPP célébrera le 20 mai, fête nationale et évènement marquant de l’histoire du Cameroun, à sa manière. Il organisera ce jour, et ce sur l’ensemble du territoire nationale, des rassemblements festifs avec ses militants et sympathisants, sous le thème central : Diversité et Inclusion : Richesses de la Nation.

Ce vendredi 20 mai 2016, femmes, hommes, vieux, jeunes, personnes vivant avec un handicap, toute religion et groupe ethnique confondue ; nous-nous rassemblerons, vêtu de noir, car, il nous appartient de construire ce Cameroun juste et droit qui respecte les libertés fondamentales de tous ces citoyens et qui inclut les jeunes, les femmes, les personnes handicapées, les pauvres, les riches, dans la prise des décisions, la distribution des richesses et la construction de la nation.

Ce Cameroun Leader dont nous serons enfin fiers.


Droits réservés)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut