Culture › Musique

Kareyce Fosto enflamme Garoua !

Garoua a eu la primeur de voir en spectacle Kareyce Fotso qui a démarré sa tournée nationale par l’Alliance franco-camerounaise de Garoua.

Annoncée comme l’évènement majeur de ce mois de mai, Kareyce Fotso a littéralement enflammé le public venu nombreux l’apprécier le 25 mai à l’Alliance. Répondant à l’appel lancé par l’artiste un peu plutôt en matinée sur les antennes de Crtv nord, les fans de Pitoa, Ngong, Guider et d’autres localités environnantes étaient également présents car personne ne voulait se faire raconter le show. Dès 19 heures, la salle de spectacle de l’Alliance est prise d’assaut par les spectateurs impatients de voir et d’écouter la star du soir caresser leurs tympans avec sa voix puissante et les mélodies suaves de son dernier album. Finalement c’est à 20h15, que Kareyce montera sur la scène, ovationnée par le public. De sa voix mielleuse et originale, elle entonne le titre «So’a» et le public se laisse alors bercer par cette chanson qui décrit les maux de la société et s’insurge contre l’inégalité qui règne en ce monde.

Élégamment vêtue d’une magnifique robe rouge et les dreadlocks nouées par un bandeau, Kareyce, sublime, arrache au public une salve d’applaudissements lorsque se termine la chanson. S’adressant à son auditoire, elle promet de balader ses fans dans la région de l’Ouest à travers sa musique, et se félicite de voir autant de gens présents à son spectacle. Par la suite, elle fera encore sonner les cordes de sa guitare pour exécuter plusieurs titres comme «Kodjeu» ou encore «Peubè», qu’elle exécute accompagnée d’une sanza. Les chansons sont parfois graves, parfois teintées d’humour, mais toujours empreintes d’émotions. Jouant plusieurs instruments avec brio, Kareyce Fotso, entrainera le public dans une ambiance festive avec sa guitare, sa sanza, un tambour de bois et de sonnailles. Cette parfaite maitrise des instruments et la justesse de son chant ne sont pas un fait du hasard: Kareyce est une virtuose! Epanouie sur scène, l’artiste échange cordialement avec son public, se laissant aller avec humour à certaines confidences, et leurs apprend au passage quelques mots du fulfuldé, langue véhiculaire du Nord Cameroun.

La soirée atteint son paroxysme lorsque l’artiste exécute son titre «Mayolé» et le très attendu «Pac-ler français». Sur cette seconde chanson le public l’accompagnera sans se lasser et en redemandera encore. Mais la grande Kareyce a encore d’autres dates en vue et ne peut hélas pas s’éterniser sur scène. Il est 22h lorsqu’elle dit «au revoir» au public après 1h45 de show. Epuisée mais heureuse de sa prestation, Kareyce Fotso avouera repartir avec un souvenir inoubliable de Garoua et de ses populations qui l’ont définitivement adopté. Se confiant à la presse locale, elle avouera avoir été surprise par tant de présence et la réactivité de son auditoire. Un vrai bonheur qui lui donne envie de revenir à Garoua. L’Alliance franco-camerounaise de Garoua était la première étape d’une tournée nationale des Alliances et Centres Culturels Français qui la conduira tour à tour le 27 mai à Yaoundé, le 28 mai au CCF de Douala, le 31 mai à l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang et le 1er juin à l’Alliance Franco camerounaise de Bamenda.

Kareyce Fotso en tournée nationale du 25 mai au 1er juin
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé