Culture › Musique

Kareyce Fotso brise le silence du viol des femmes

La jeune chanteuse offre un concert en soutien aux femmes et filles victimes de viol au Cameroun

Les chiffres font peur: Environ 500 000, soit 5,2 % de filles et femmes sont victimes de viol chaque année au Cameroun. C’est le Réseau National des Associations de Tantines (RENATA) qui l’a fait savoir ce mardi 13 décembre 2010 à Douala. Les responsables de ce réseau étaient face à la presse, en prélude au concert que donnera jeudi prochain l’artiste Kareyce Fotso. Le réseau fait aussi savoir par la voix de Flavien Donko que parmi ces victimes, 9,4% ont subi des viols collectifs, c’est-à-dire commis par plusieurs auteurs à la fois et près de 16 % des victimes déclarent avoir contracté une Infection Sexuellement Transmissible (IST) avec une prévalence de 8% du VIH/SIDA. Le réseau dit avoir également mené une enquête sur les auteurs de ces viols dans la société. Il apparait donc que les premiers auteurs sont les élèves avec un taux de 23 %, les étudiants y participent à raison de 4%. Parmi les violeurs, le réseau recense aussi les transporteurs, les acteurs du privé, 9% d’hommes en tenue et pour conclure, un chiffre curieux, les hommes de Dieu représentent 1%.

La première de Kareyce à Douala
C’est donc en soutien à toutes ces victimes de viol et d’inceste que la chanteuse Kareyce Fotso, médaillée d’argent aux derniers jeux de la Francophonie et désormais ambassadrice du RENATA, a accepté d’offrir ce concert en partenariat avec le Centre Culturel Français de Douala. Ce dernier à initier ce concert dans l’optique au départ de clore la programmation 2010 sur une affiche de poids et très vite, explique Victor Minondo, administrateur au CCF, le choix s’est porté sur cette artiste. Kareyce Fotso dont le talent n’est plus à démontrer fera en effet sa première scène officielle à Douala. C’est une date que je n’oublierai jamais. Pour moi c’est comme une consécration. Je connais beaucoup d’artistes, je ne vais pas les citer, qui sont très frustrés parce qu’ils tournent dans le monde mais n’arrivent pas à jouer dans leurs pays, ils ne parviennent pas à avoir une certaine reconnaissance. Ca fait pratiquement deux ans aujourd’hui que ma carrière a décollé et la façon dont les gens m’ont découverte, je veux faire l’inverse à présent. Tous les camerounais m’ont découverte sur une chaîne qui est RFI, maintenant je veux renverser la tendance. Je veux que mon succès parte de chez moi affirme Kareyce Fotso, qui depuis près d’un an, n’a plus fait une semaine dans un pays. Toujours partie à la conquête du monde.

La chanteuse Kareyce Fotso brise le silence des femmes meurtries en chanson
Contrejour.com)/n

Un deuxième album en 2011
Au menu de ce concert, la jeune fille de Bandjoun et fière de l’être rappelle t-elle, prévoit un spectacle à hauteur des attentes de ses frères et s urs camerounais. Je sais qu’ils sont nombreux à m’attendre, je donnerai le meilleur de moi pour ce spectacle. Des musiques de son premier album Mulato sorti en 2009, mais aussi quelques unes, en exclusivité, de mon nouvel album Kwegne dont la sortie au Cameroun est prévue pour janvier 2011. Ce deuxième album, entièrement acoustique, est d’abord sorti en Europe, parce qu’il fallait laisser encore le temps aux camerounais de savourer de fond en comble Mulato. Le temps est donc venu de changer ou plutôt de cumuler les deux albums car faut-il le reconnaitre, il est difficile de se défaire de Kareyce Fotso une fois qu’on l’a écoutée. Une voix pure, originale et tout simplement bouleversante.

Illustration
http://users.skynet.be)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut