International › APA

Karim Adyel, premier juriste marocain au TAS

Le Marocain Karim Adyel a été officiellement nommé en qualité d’arbitre au sein du Tribunal arbitral du sport (TAS), en marge de la réunion du Conseil international de l’arbitrage sportif (CIAS), tenue récemment à Lausanne.Titulaire d’un master 2 professionnel en droit du sport à la Sorbonne en 2013, il devient ainsi le premier juriste marocain à occuper poste au sein du TAS.

Créé en 1983, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) est compétent pour traiter des litiges qui lui sont soumis par voie d’arbitrage ordinaire ou lorsqu’il est fait appel de décisions rendues par les organisations sportives.

Devenu opérationnel après l’entrée en vigueur de ses statuts le 30 juin 1984, le TAS s’appuie sur des arbitres ayant, selon le Code d’arbitrage, « une formation juridique et une compétence reconnue en matière de sport ».

Désignés par le Conseil International de l’Arbitrage en matière de Sport (CIAS) pour une période renouvelable de quatre ans, sur proposition du CIO, des FI et des CNO, ces arbitres étaient 286 en 2006. Jusqu’à l’arrêt Gundel rendu le 15 mars 1993 par le Tribunal fédéral helvétique, le TAS restait intrinsèquement lié au CIO, financièrement et institutionnellement.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé