› International

Kenya: Uhuru Kenyatta confirmé au poste de Président

La cour suprême a invalidé les requêtes déposées par Raila Odinga et une ONG de la société civile. Mais le nouveau président invite son adversaire à une collaboration

Le 30 mars dernier, les six juges de la Cour suprême kényane ont validé les résultats de la présidentielle du 4 mars, confirmant ainsi l’élection de Uhuru Kenyatta à la tête de l’Etat. Son principal rival Raila Odinga, a immédiatement après l’annonce reconnu la victoire du nouveau Président. La décision a été unanime sur les quatre points soulevés devant la Cour suprême, les juges ont donc tous été d’accord sur le fait que l’élection a été transparente et équitable. Mais la nouvelle n’est pas bien accueilli pas tout le monde. Selon Gladwell Otieno, directrice d’Africog, l’organisation de la société civile qui a déposé un recours en même temps que Raila Odinga, je ne pense pas que cette décision soit bonne pour le futur de ce pays, peut-être que la population va célébrer sur le court terme, mais les problèmes de 2008 sont toujours ancrés dans notre société, et ils recommenceront car nous ne les avons pas résolus. Cela dévalue la loi, cela dévalue notre Constitution, cela dévalue nos institutions.

Du côté de la population, des groupes ont manifesté dans quelques bidonvilles de Nairobi et des émeutes localisées dans les quartiers pauvres de Kisumu, la ville bastion de Raila Odinga, ont dû être réprimées par la police, qui a tiré des gaz lacrymogènes, mais aussi en l’air à balles réelles. En dehors de ces affrontements, le Kenya était globalement calme. S’exprimant après la confirmation de sa victoire, Uhuru Kenyatta a déclaré je veux assurer les Kenyans que la décision de la Cour suprême n’est pas une victoire de la coalition du Jubilée et de ses partenaires, mais plutôt une victoire de tous les Kenyans qui se sont présentés le 4 mars dernier, pour remplir leur devoir civique en participant à un processus démocratique crucial pour la continuité de la bonne gouvernance de notre pays. En s’adressant à son challenger, Raïla Odinga, il l’invite à se joindre à lui pour une collaboration commune. Pour ma part, je remercie sincèrement mon frère, l’honorable Raïla Odinga, pour les v ux de réussite qu’il nous a adressé. Et je lui tends la main, ainsi qu’à nos autres adversaires de valeur, pour qu’ils nous rejoignent afin que nous travaillions ensemble dans l’intérêt du bien être de notre peuple, a-t-il affirmé. La Cour suprême s’est donnée deux semaines pour dévoiler les détails justifiant son verdict. La Commission électorale kényane (IEBC) avait proclamé le 9 mars Uhuru Kenyatta vainqueur avec 50,07% des suffrages au premier tour et 8 000 voix seulement au-dessus de la barre de la majorité absolue des votants exigée par la Constitution.

Uhuru Kenyatta
lesoir-echos.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut