Personnalités › Success Story

Kevin Ham: Génie ou malhonnête?

Âgé de 39 ans, ce canadien d’origine coréenne est le magnat des noms de domaines. Bien loin de la médecine apprise à l’école!

Un trésor d’ingéniosité inspiré d’une ambition religieuse
A 39 ans, Kevin Ham a déjà réussi à marquer le monde par son ingéniosité. Il est d’apparence juvénile, mais a une passion pour le judo, un art qui demande adresse et intelligence. Il est aussi soucieux de la propreté de son espace de vie et ne consomme que du jus de pomme, donc reste en permanence très lucide. Des choix de vie, qui lui ont permis aujourd’hui peut être, de figurer parmi les hommes les plus intelligents de la terre. Il a toujours eu une grande passion pour toutes les activités autour de la bible, non plus par conviction religieuse, mais plus parce que celle ci lui a inspiré l’imagination qui lui vaut aujourd’hui sa renommée. Fils d’immigré Coréen, Ham a vécu dans la zone est de la ville canadienne de Vancouver, avec ses autres trois frères. Son papa travaillait comme exploitant de pressing et sa maman une infirmière à temps partiel. En raison d’une maladie qui l’a atteinte dans son enfance, Kevin Ham avait nourri à cette époque le rêve de devenir médecin. Un rêve qui va se concrétiser avec l’obtention de son diplôme de médecin à l’université médical de Colombie Britannique, toujours au Canada. Son histoire débute dans la religion. Sa famille est ancrée dans la religion chrétienne. Avec d’autres jeunes de sa génération, il assistait très souvent à de nombreuses réunions d’apprentissage biblique. Il se souvient que c’est entre 1992 et 1993, que pour la première fois on lui parle sérieusement des possibilités de l’internet. Un ami lui parle de l’existence d’un médium très puissant qui pourrait permettre de favoriser la diffusion de l’évangile à une plus grande échelle. Ces mots m’ont vraiment frappés, et je pense qu’aujourd’hui encore c’est la principale raison pour laquelle je travaille encore, a-t-il déclaré une fois lors d’une interview à un média canadien.

De la médecine à la programmation
Après avoir achevé ses études de médecine, Kevin Ham qui est désormais financé, s’envole pour Londres en Angleterre, ou il doit effectuer deux années de stage en hôpital. Mais la passion de l’internet se fait de plus en plus forte chez lui. Entre deux urgences, il se forme à l’utilisation des langages de programmation en informatique. A ce moment là, les informations sur les hébergeurs sont tellement dispersées. Ham a alors l’idée de créer un répertoire d’informations spécifiques sur le sujet, en y ajoutant des options de comparaison journalières des meilleurs hébergeurs. Le site lui rapportait près de 10 000 dollars US par mois, en termes de revenus publicitaires. Mais un ami lui fera savoir que chaque publicité peut rapporter 1500 dollars US par mois, il trouvera une nouvelle motivation pour se consacrer à ce secteur. Il lancera un autre programme avec toujours en ligne de mire l’augmentation des revenus publicitaires. Alors qu’il achève son stage de médecin il réalise que peut être vaudrait-il mieux pour lui de reporter son entrée dans la profession de manière définitive. Logique, il gagne déjà par mois 40 000 dollars US (50 millions de francs CFA), ce que lui aurait rapporté normalement son métier de médecin chaque année : Cela me semblait tellement logique d’abandonner la médecine, confiera-t-il toujours aux média canadiens. A un moment où le marché du nom de domaine (exemple : nom du site.com) est en expansion dans l’univers du web, il est l’unique vendeur et possède l’unique annuaire web des noms de domaine disponibles. Un travail qui lui a pris des journées entières et des nuits de sommeil, mais aussi quelques ordinateurs. Aujourd’hui Kevin Ham est à la tête d’une grosse fortune, mais pourrait la perdre en raison d’une enquête ouverte contre ses activités, notamment avec certaines autorités camerounaises, pour la redirection de certains internautes vers un site qui en réalité était une page de publicité. Il aura gagné près de 300 millions de dollars américain (150 milliards de FCFA) en moins de 10 ans.

Kevin Ham
dnjournal.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut