Culture › Musique

Killa Mel: « Le hip hop camerounais a beaucoup de talents, mais peu de direction artistique et trop peu d’investissement »

Le jeune artiste camerounais de la diaspora parle de ses projets et surtout la sortie en novembre d’un titre inédit

Pour ceux qui vous découvrent pour la première fois, qui est KILLA MEL ?
Killa Mel est un jeune artiste qui fait du Rap, et auteur de deux albums certifiés classiques par la critique et le public. Killa Mel est aussi fondateur et membre du label Kov Rekordz, passionné. Et je crois en quelques mots que c’est ma définition.

Comment débute votre passion pour le Hip Hop ?
C’est un appel dont on ne sait jamais d’où vient l’émetteur, ni qui est-ce qu’il est réellement. On entend juste sa voix, cette voix te hante, t’habite, et tu te lances sans même réaliser que tu as démarré. Sinon je me souviens très bien du morceau qui m’a définitivement donné envie d’empoigner le micro : « Bad boyz anthem » de Shyne… C’était en 2000, et mes premiers enregistrements datent de 2005.

Vous avez déjà deux albums à votre actif, Vert rouge jaune dans le noir (V.R.J.N) et kova nova. Revenons à votre 2eme album intitulé Kova nova. Pourquoi cette appellation comme titre?
La nova c’est une étoile dont la brillance a atteint son optimum, et qui se distingue dans le ciel quelle que soit l’épaisseur des nuages. Kov c’est mon univers musical, c’est le nom de ma team, c’est la bannière qui rassemble tous nos supporters. Ce titre c’était pour dire au mauvais il qu’il n’était pas assez outillé pour nous empêcher de poursuivre notre course.

L´album est sorti depuis le 25 mai 2012. Où en est-on avec la promotion ?
Pour être franc, le contenu de l’album a fait sa propre promo. Nous on n’en a pas fait suffisamment. C’est pas évident en autoprod d’avoir une super exposition médiatique vu ce que ça peut coûter. Sinon on a sorti deux clips pour ce disque parmi lesquels l’incontournable « Bien ou bien (remix) ». Quantitativement l’album s’est tout de même bien vendu et là nous pensons à le rééditer.

L´album compte 14 titres donc le titre phare K.O.V. Parlez-nous un peu de ce titre.
C’est un hymne dédié à tous ceux qui nous portent dans leur c ur. Après la Providence, notre principal soutien a toujours été le public, omniprésent à chacune de nos sorties. Je voulais leur donner un identifiant, un titre qui les rendraient davantage fier de leur Mc et de leur équipe, j’ai pas trouvé meilleur générique que « K.O.V », voilà quoi.

On sait que vous évoluez dans du HIP HOP, pourquoi HIP Hop et pas un autre style musical?
C’est celui avec lequel je suis rentré en phase d’adolescence, les premières compiles que je me faisais faire c’était des trucs qu’on nous passait en matinée de jeunes. Puis je réalisais au fur et à mesure qu’il y avait différents niveaux de Rap et qu’il fallait que je me fasse « ouvrir les oreilles ». J’ai donc très tôt cherché à comprendre cet univers et logiquement c’est là dedans que j’ai exercé.

Quel regard jetez- vous sur le HIP HOP Camerounais ?
Y a du talent, beaucoup de talent, mais peu de direction artistique et trop peu d’investissement. Il y a un réel public prêt à soutenir ce qui se distingue, mais pas assez d’évènements. Les artistes font ce qu’ils peuvent, c’est déjà mieux que rien. Ce qu’on doit néanmoins reconnaitre à la scène hip-hop locale c’est d’avoir apporté une réelle valeur ajoutée au paysage audio-visuel camerounais. Les clips sont frais au pays maintenant non?

Comment c’est passée la présentation de l´album au public Camerounais ?
Showcase, avec des invités présents sur l’album, j’ai joué 04 titres; Séance dédicace juste après; Aftershow quelque part (rires). C’était un Mercredi de Champion’s League mais cela n’a rien empêché, on a fait des chiffres plutôt satisfaisants ce soir-là. Bon départ.

Le second titre phare de l’album « Bien Ou Bien remix » a été diffusé dans beaucoup de médias : Quel est votre sentiment face à un tel succès ?
En effet c’était le premier extrait et non le second car il est paru avant « K.O.V ». Quant à son succès, ça fait toujours plaisir d’être reconnu pour son travail. Le morceau a été enregistré dans une très bonne ambiance, tout était réuni pour que ça marche et cela s’est produit. A titre personnel j’en suis bien évidemment fier et motivé à faire mieux.

Killa Mel, une vie de hip hop
www.journalducameroun.com)/n

Parlez nous un peu de vos projets actuels et à venir, notamment la sortie de l’inédit prévue fin novembre?
Cet inédit… Hm! La question m’est posée à toutes les interviews pratiquement, je vois qu’il est très attendu. Il sera au niveau des attentes je peux l’affirmer.
Oui si tout va comme prévu le morceau commencera à tourner fin Novembre et la vidéo un peu après. Je ne sortirai pas d’album avant un certain temps. J’ai deux classiques déjà et qui s’écoutent encore considérablement. En ce moment j’ai juste envie de lâcher des singles inédits, c’est notre angle de tir actuel.

Un dernier mot à l’encontre de vos fans?
On reste en contact 24/7 sur mes différentes pages nouvellement créées pour rester proche de mon public et recevoir force et soutien de sa part à tout moment.

Killa Mel
www.journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut