› Société

Kumba : les fondateurs de la Mother Francisca International Bilingual Academy toujours en garde à vue

Mother Francisca School, Kumba, le 24 octobre 2020

La police veut déterminer la nature de la relation supposée qu’ils entretiendraient avec les groupes séparatistes armés.

Selon des informations relayées par la Cameroon News Agency, M. Samon Gabriel Shu, et Mme Judith Ayanu Fombindia sont détenus par la police depuis le 24 octobre dernier.

Les fondateurs de la Mother Francisca International Bilingual Academy de Kumba où sept enfants ont été sauvagement tués ce jour-là sont interrogés sur leurs liens avec les milieux séparatistes armés actifs dans la région du Sud-ouest du Cameroun.

La piste d’une vendetta de groupes séparatistes ne serait pas exclue par les enquêteurs. Les deux fondateurs seraient des financiers, volontaires ou pas, de la lutte sécessionniste d’après une source de sécurité citée par la Cameroon News Agency.

Le samedi 24 octobre, des hommes armés ont attaqué l’école, tuant sept élèves et en blessant 13 autres. Le président Paul Biya a décrété ce samedi 31 octobre Jour de deuil national pour les victimes.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé