› Eco et Business

Kyé-Ossi abrite la 4ème édition de la foire transfrontalière

Nouveauté cette année, la pose de la première pierre de la construction des espaces commerciaux transfrontaliers

«Femmes, développement durable, environnement, intégration régionale, paix et sécurité en Afrique» c’est le thème de cette 4ème édition 2013 de la foire transfrontalière de la Cemac (Fotrac) dont la double cérémonie de lancement officiel de cette foire transfrontalière et à la pose de la première pierre de la construction des espaces commerciaux transfrontaliers a eu lieu le mardi 18 juin à Kyé-Ossi. Ce lancement a été fait conjointement par les autorités camerounaises, gabonaises et équato-guinéennes. Elle est un espace d’échange, de brassage et de partage d’expériences entre les populations de la zone Cemac et surtout entre les femmes, pour l’amélioration de leurs conditions de vie en milieu rural et urbain. Cette édition 2013 a connu la participation de très nombreuses associations féminines venues aussi biens des pays de la sous-région, que de la République démocratique du Congo, du Togo et du Bénin. Environ 150 exposants participent à cette foire transfrontalière, qui aura lieu dans la ville de Kyé-Ossi, territoire camerounais au confluent du Gabon et de la Guinée équatoriale.

Le Réseau des Femmes Actives de la CEMAC(REFAC) regroupe les femmes des pays d’Afrique Centrale qui mènent des activités agro pastorales et de secteurs divers. Ce réseau uvre pour la lutte contre la pauvreté en fraternisant les femmes de la sous-région d’Afrique centrale, quelque soient leurs secteurs d’activités, pour un développement durable. Le REFAC aide les femmes à contribuer elles-mêmes à leur épanouissement tout en les mettant en relation avec des acteurs socio économiques d’Afrique et du Monde pour des échanges fructueux et de partage. L’objectif recherché est de favoriser l’intégration sous-régionale avec en prime la prévention des conflits, de la paix, et le renforcement de la sécurité. Au niveau du Cameroun, siège du Réseau, le REFAC compte des représentations dans plusieurs régions. Des démembrements au niveau des arrondissements se poursuivent afin de faire participer toutes les femmes, qu’elles soient urbaines ou rurales, dans le processus de construction de l’intégration nationale et sous régionale. Dans les autres pays de la sous-région d’Afrique centrale, nous avons des antennes au Gabon, en République centrafricaine, au Tchad, au Congo Brazzaville, en Angola et bientôt en Guinée Equatoriale.

Image d’illustration
investiraucameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut