Sport › Autres sports

La 16e édition des Jeux Universitaires s’est ouverte à l’Université de Ngaoundéré

Dix-neuf institutions publiques et privées prennent part à cette grande messe sportive et culturelle.

Le campus universitaire de Dang est depuis ce samedi 20 avril le théâtre des universiades 2013. L’université de Ngaoundéré abrite cette 16ème édition des jeux universitaires placée cette année sous le saut de l’intégrité et de l’émergence. Dix-neuf institutions universitaires publiques et privées ont répondu présent à cette messe sportive et culturelle. Une messe officiellement lancée par le ministre de l’enseignement supérieur Pr. Jacques Fame Ndongo, et son homologue du ministère des Sports et de l’éducation physique Fernand Adoum Garoua. Devant toutes les composantes de la grande communauté universitaire constituées des autorités administratives et traditionnelles de la région de l’Adamaoua, Jacques Fame Ndongo a insisté sur la place de ces jeux dans l’intégrité nationale, gage d’une émergence du Cameroun à l’horizon 2035. Le recteur de l’institution hôte et par ailleurs président de la fédération nationale des sports universitaires (FENASU) Pr. Paul Henri Amvam Zollo a souligné l’importance de l’esprit de fair-play et surtout la discipline dans les aires des jeux et les sites d’hébergement et de restauration mis à la disposition des athlètes. La flamme olympique restera donc allumée jusqu’au 27 avril 2013 sur le campus de l’université de Ngaoundéré.

Au-delà des jeux
La présence du chancelier des ordres nationaux du Cameroun à l’université de Ngaoundéré n’est pas essentiellement relative à cette 16ème édition des olympiades universitaires. Jacques Fame Ndongo a fait d’une pierre deux coups. Il a procédé avant l’ouverture officielle des jeux, à la pose de première pierre de l’amphithéâtre 500 et d’un laboratoire scientifique. Par la même occasion, il a inauguré le Centre du développement des technologies de l’information, de la communication abritant la radio campus et le campus numérique francophone, de l’amphithéâtre 1000, et de la réception d’un forage, fruit de la coopération Cameroun-Turquie. Il faut souligner que la croissance infrastructurelle que connaît l’institution des berges du lac concerne aussi les équipements sportifs. C’est dans cette logique que le ministre de l’enseignement supérieur a visité le complexe sportif rénové et équipé.

Coupure de ruban symbolique par Jacques Fame Ndongo, ministre de l’enseignement supérieur

journalducameroun.com)/n

Des revendications en pleins jeux
Quelques jours avant l’ouverture de ces jeux universitaires, des centaines d’étudiants ont pris d’assaut les services du recteur le 16 avril dernier réclamant une suite à leur requête émise, il y a plusieurs mois dans l’affaire des primes à l’excellence académique 2010/2011. Il s’agit des étudiants en situation régulière mais n’ayant pas bénéficié jusque là de leur dû. Au vu du contexte hautement sensible, le recteur a promis un dénouement favorable à cette affaire. Un dénouement confirmé par le ministre de l’enseignement supérieur dans son allocution d’ouverture des jeux. Ainsi, 1087 étudiants seront face au guichet à partir du lundi 22 avril 2013 pour un montant total de 54.350.000 F CFA.

Allumage de la flamme des jeux

journalducameroun.com)/n

L’objectif de ce geste justifie l’importance attachée aux jeux universitaires si l’on s’en tient uniquement au moment choisi par les autorités universitaires pour réagir face à une affaire étouffée depuis longtemps. Quoiqu’il en soit, la forte mobilisation des étudiants mais surtout des élites politiques entend donner un éclat particulier à cette 16ème édition des jeux universitaires Ngaoundéré 2013.

Défilé des délégations

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut