Personnalités › Diaspora

La camerounaise Jeanine Keumo, 28 ans et présidente de Marcq Cameroun

De nombreuses personnes au Cameroun ont retrouvé la vue grâce à cette association qui reclycle les lunettes

Comment est née l’idée de cette association
L’Association Marcq Cameroun a été créé en août 2007 à la préfecture de Lille, à mon initiative. L’idée de créer cette association résulte du fait que depuis mon arrivée en France en 2004, j’ai pu consulter un ophtalmologue et par la suite me rendre chez un opticien pour changer ma paire de lunettes. J’ai commencé à avoir mal aux yeux en 1994 mais faute de moyens financiers de mes parents qui à l’époque ne pouvaient pas m’offrir des lunettes, ma myopie s’est aggravée. Aujourd’hui grâce aux soins permanents reçus en France, je me sens beaucoup mieux. Ici, tous les ans une personne sur deux change ses lunettes. Grâce à nos partenariats avec les opticiens et ophtalmologues, nous récupérons les paires de lunettes déposées par les patients. Ces paires de lunettes sont ensuite recyclées, triées et classées selon leur caractère optique. Arrivées au Cameroun elles sont confiées à une fondation d’ophtalmologues qui selon notre cible (village) se déplace pour les consultations ophtalmologiques et attribue gratuitement une paire de lunettes aux patients bénéficiaires. A ce jour nous avons pu envoyer 5000 paires de lunettes et plus de 500 personnes ont retrouvé la vue grâce à cette action menée à l’ouest du Cameroun, notamment à Dschang.

Comment ça se passe au jour le jour?
Toute l’année, nous collectons les lunettes.

Avez vous des partenaires au Cameroun?
Nos partenaires en France sont la mairie de Marcq en Baroeul, le conseil régional du nord Pas-de-Calais et l’association d’aide à l’action humanitaire. Au Cameroun nous avons la fondation Moje à Bafoussam, l’association Marcq Cameroun et le village fonakeukeu à Dschang,

Avez-vous déjà rencontré ceux qui ont reçu des dons de votre association?
Oui je suis allée au Cameroun en février 2009 où j’ai rencontré les bénéficiaires. Ils étaient contents et satisfaits d’avoir retrouvé la vue grâce à mon action et surtout d’avoir bénéficié d’une paire de lunettes gratuitement. j’ai également rencontré le délégué départemental de la santé du district de Dschang avec près de 50 médecins des centres de santé des villages de Dschang. où j’ai fait un don de 1500 paires de lunettes et remis du matériel ophtalmologique notamment le frontocomère.

Jeanine Keumo
Journalducameroun.com)/n

Comment vous soutenir?
Pour nous soutenir, vous pouvez nous faire des dons de différentes manières: En nous mettant en relation avec des partenaires ici en France ou en Europe et également au Cameroun. Il est possible d’offrir des dons de matériels ophtalmologiques, pédiatriques, chirurgicaux et autres petits matériels ( seringues, sparadrap, perfusion, lits, drap et autres). Sinon nous faire un don financier à l’ordre de l’association Marcq Cameroun ou encore adhérer à notre association en payant votre cotisation. Nous recherchons des partenaires pour des dons de stylos, crayons de bois, ordinateurs, vêtements et autres.

Quelles difficultés rencontrez-vous au quotidien?
les difficultés rencontrées sont nombreuses, notamment trouver les partenaires et les sponsors. Sur le terrain ce n’est pas évident de convaincre les gens quand à la nécessité de nos besoins. Nous avons aussi du mal à faire reconnaitre notre association auprès des ambassades et consulats ici en France et au Cameroun. Autre problème, l’acheminement des dons collectés. Il nous est arrivé de refuser des dons parce que ne sachant pas comment les envoyer.

Quels sont les grands projets de votre association?
Cette année, nous avons organisé le 8 mai à Marcq en Baroeul pour la 3ème fois une grande soirée franco-camerounaise dans le but de mobiliser et de collecter des fons pour nos projets. Nous lançons un appel aux artistes camerounais ou d’autres pays qui veulent bien venir nous soutenir les jours de célébration en faisant un petit concert. Les années précédentes nous avons reçu Chantal Ayissi (en 2008), Angélina Tezanou (en 2009), cela nous a couté très cher et nous ne sommes pas à mesure de payer des artistes. Donc, si un artiste veut bien nous soutenir dans notre action il est la bienvenue. Toutes les propositions seront traitées avec un grand sérieux. Nous avons rénové et construit dans le village fonakeukeu l’école publique de
fonakeukeu en 2009. Cette année aussi, nous avons créé un atelier de formation en bureautique à Dschang et nous avons équipé la fondation moje à Bafoussam du matériel ophtalmologique. Je profite de cette tribune pour dire merci à monsieur Denis Tonnel adjoint au maire chargé des relations internationales à la Mairie de Marcq en Baroeul qui nous soutient beaucoup. Merci à tous les bénévoles, donateurs et adhérents de l’association, au centre de santé le Bourget à Paris, à la mairie de Marcq en Baroeul, au conseil régional nord Pas-de-Calais, à l’association aide à l’action humanitaire et un grand merci à ma famille au Cameroun grâce à qui, nous arrivons à concrétiser nos projets sur place. Un grand merci à ma maman Madame Nguemo Lucienne Présidente de l’association Marcq Cameroun.

Et le Cameroun, qu’est ce qui vous manque ?
Le poisson braisé. Rires. Je me suis bien rattrapée quand j’étais en vacances là bas.

Qu’est ce qui vous manque du Cameroun?
Ce qui me manque beaucoup du Cameroun c’est le poisson braisé, mais rassurez-vous j’en profite bien quand je vais en vacances là bas (rire)

Membres de Marcq Cameroun France
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut