Politique › Institutionnel

La capitale du Gabon abritera le siège de la CEEAC

C’est l’une des recommandations de la récente conférence des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), tenue le 25 mai dernier à N’Djamena

Libreville, la capitale du Gabon, a été choisie par les chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), pour abriter le siège de l’institution sous régionale. La résolution a été prise le 25 mai dernier à N’Djamena, à l’issue de la 16ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la CEEAC. Le secrétariat général a été invité à concevoir le plan d’aménagement et l’évaluation du coût de la réalisation de ce siège «en vue de la mobilisation des ressources nécessaires».

Dans la même optique, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a été désigné pour assumer la présidence de la CEEAC, en remplacement du président tchadien, Idriss Déby Itno, jusqu’à la prochaine session ordinaire.

Parmi d’autres actes importants, les chefs d’Etat et les délégations des pays de la sous-région présents à N’Djamena le 25 mai, ont autorisé la prolongation technique de la transition en Centrafrique afin de permettre aux autorités de ce pays d’organiser des «élections crédibles et transparentes avant la fin de l’année 2015, conformément aux recommandations du Forum de Bangui».

Toujours sur le chapitre de la sécurité, la Conférence a désigné l’ancien chef d’Etat tchadien, Goukouni Weddeye, en qualité d’envoyé spécial pour les pays des grands lacs en général et du Burundi en particulier, où la candidature du président sortant à un troisième mandat présidentiel crée des remous.

Sur le volet financier, le budget de la CEEAC sur l’exercice 2015 a été arrêté à 42 milliards de F CFA (42.425.665.169 F CFA dans le détail).

Le Rwanda, suspendu de la CEEAC depuis huit ans, a été autorisé à réintégrer l’outil communautaire. Ce qui devrait porter ainsi à 11 le nombre de pays membres, en prenant en compte: l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Tchad, Sao Tomé-et-Principe.

Pour plus de détails: lire le communiqué final de la 16ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC.

Photo de famille prise le 25 mai à N’Djamena. Le Cameroun était représenté par son chef de gouvernement, Philémon Yang (extrême droite)
tchadpages.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé