› International

La Cemac a mal à son sommet des chefs d’Etat

Malgré un quatrième report, les chefs d’Etat de la sous-région n’ont pas pu se retrouver à Libreville le 02 mars. Le sommet des chefs d’Etat, attendu depuis avril 2014, a été renvoyé sine die

Le sommet des Chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), prévu pour le lundi 2 mars à Libreville, a été une fois de plus reporté à une date ultérieure, a annoncé la présidence de la République gabonaise.

Le Sommet a été reporté plusieurs fois à cause du calendrier des chefs d’Etat de cette institution d’intégration sous-régionale.

Le chef de l’Etat camerounais par exemple, Paul Biya, a quitté son pays dimanche, à la veille du sommet, pour un « court séjour privé en Europe », selon une formule consacrée par le Cabinet civil de la présidence de la République et les médias publics camerounais.

Il s’agit d’un cinquième report du Sommet des chefs d’Etat de la Cemac après les rendez vous manqués d’avril et décembre 2014 ainsi que les dates avancées en 2015 (07 et 08 janvier 2015; 02 mars 2015).

Les raisons de ce nouveau report du sommet des chefs d’Etat de la CEMAC n’ont pas été communiquées. Mais la capitale gabonaise Libreville était déjà pavoisée aux différentes couleurs des drapeaux des six Etats membres.

Les six pays membres de la CEMAC sont le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad.


DR)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé