› International

La Chine publie un autre «livre blanc» sur sa coopération avec l’Afrique

Deuxième document du genre en moins d’une décennie, il présente le bilan de l’aide et de l’investissement chinois sur le continent

Le Bureau de l’information du Conseil des affaires d’Etat de la République populaire de Chine a publié le jeudi 10 juillet 2014 un document intitulé: le livre blanc sur «l’aide de la Chine à l’étranger (2014)». La Chine y détaille principalement la quantité et la qualité des investissements opérés en Afrique ces dernières années dans divers domaines. On y relève par exemple que sur le plan de la coopération agricole, la Chine a établi quatorze centres de démonstration de technologies agricoles sur le continent entre 2010 et 2012 et y a envoyé un grand nombre d’experts pour mettre en uvre la coopération technique.

Sur le plan des infrastructures, entre 2010 et 2012, la Chine a construit 86 projets d’infrastructures économiques dans des pays africains. Dans d’autres domaines comme la coopération agricole, le géant asiatique affirme avoir déployé 43 équipes médicales chinoises dans 42 pays africains «pour améliorer leurs conditions sanitaires». Elle a également construit 30 hôpitaux et 30 centres de prévention et de contrôle de la malaria ; offert des provisions et des équipements médicaux d’une valeur de 800 millions de yuans ainsi que des médicaments anti-malaria ; formé plus de 3.000 membres du corps médical pour l’Afrique. Tout y passe dans ce document en termes de bilan: coopération environnementale, en matière d’éducation, etc.

La Chine qui se présente comme «le plus grand pays en voie de développement du monde» (même si elle est la deuxième puissance économique du monde et de ce fait un pays avancé, ndlr) indique avoir offert pour 89,34 milliards de yuans (près de 14 milliards de dollars) d’aide à l’étranger sous forme de subventions, de prêts concessionnels ou sans intérêts entre 2010 et 2012.

« Quand elle offre son aide à l’étranger, peut-on lire dans le document, la Chine adhère aux principes de ne pas imposer de conditions politiques, de ne pas interférer pas dans les affaires intérieures des pays aidés et de respecter pleinement les choix indépendants de voie et de modèle de développement de ceux-ci ». Sur le plan de l’absence de conditionnalité politique, Ce qui n’est pas dit toutefois dans le document, c’est qu’il n’est pas possible de coopérer en même temps avec Taiwan et avec la Chine.

Ce livre blanc qui parle d’un «nouveau partenariat stratégique» avec le continent n’est pas le premier du genre. En 2006, à l’occasion du Forum sino-africain de Beijing, la Chine avait publié un autre document intitulé : «Le Livre Blanc de la politique de la Chine à l’égard de l’Afrique». Ici, on y parlait d’un «Nouveau type de partenariat stratégique entre la Chine et l’Afrique caractérisé par l’égalité et la confiance mutuelle sur le plan politique, la coopération et le gagnant-gagnant sur le plan économique, l’interaction et l’inspiration mutuelle sur le plan culturel».


chine-informations.com)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé