International › APA

La Conférence du Traité d’amitié Côte d’Ivoire/Burkina devient biennale

La conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso se tiendra désormais tous les deux ans, a appris APA, mercredi à Ouagadougou, au terme de la 8e édition de cette rencontre.Selon le communiqué final de cette rencontre, la Conférence au sommet se tiendra désormais tous les deux ans, après la 9e édition prévue en 2020 en Côte d’Ivoire.

Seuls les comités de suivi et de supervision du TAC vont continuer à se rencontrer chaque année de façon alternative en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, selon les conclusions de la huitième édition de la conférence au sommet du TAC, dont les travaux ont été clôturés cette après-midi en présence des présidents ivoirien Alassane Ouattara et burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

Au cours de la rencontre bilatérale qui a débuté depuis le 27 juillet 2019, les experts, puis les exécutifs des deux pays ont revisité les accords signés lors des sessions précédentes.

Ils ont également signé de nouveaux accords portant, entre autres, sur l’orpaillage et la circulation des enfants à travers les deux pays.

Lancé le 29 juillet 2008 à Ouagadougou, le Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso réunit chaque année, depuis 2009, alternativement en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, les experts, les gouvernements et Chefs d’Etat des deux pays. Son objectif est de garantir la stabilité et la prospérité des deux pays.

Le septième TAC s’est déroulé  du 23 au 27 juillet 2018 à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire).



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé