› Eco et Business

La Corée du Sud offre deux milliards de F pour l’énergie et la communication électronique

Le protocole d’accord y relatif, signé mardi à Yaoundé, permettra de diversifier les sources d’énergie et de sécuriser la communication électronique au Cameroun

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi, et l’Ambassadeur de la République de Corée du Sud au Cameroun, Lim Jae-Hoon, ont signé, mardi, 18 août 2015, un protocole d’accord dont l’objectif est d’implémenter le développement des énergies renouvelables et le renforcement des capacités du «e-governement».

Ces deux projets d’un montant de deux milliards de F vont permettre au Cameroun de bénéficier d’une coopération plus élargie en matière du développement du système e-governement qui favorise une sécurisation de la communication électronique et par ailleurs, la diversification de son énergie en mettant l’accent sur le développement des énergies renouvelables. Il s’agira pour le Cameroun, de mettre à la disposition de la Corée du Sud un personnel pour la formation. La Corée du Sud s’est, quant à elle, engagée à établir une base de données d’études et à supporter le déroulement du programme éducationnel sur le e-governement.

Pour Lim Jae-Hoon, ce nouvel accord entre les deux pays témoigne de «l’engagement de la République de Corée à accompagner et appuyer les efforts du Cameroun dans sa lutte contre la pauvreté et dans sa quête d’un développement socio-économique durable».

Depuis 1977, la Corée du Sud multiplie des actions d’aide au développement en terre camerounaise. Entre autres, l’aide à la mise en place du centre national médico-chirurgical des urgences de Yaoundé et du complexe mécanique pour la culture du riz irrigué.

Sur les terrains de l’énergie et de la communication sur lesquels la Corée du Sud s’engage, Emmanuel Nganou Djoumessi s’est dit «confiant compte tenu des compétences avérées du pays en la matière», rapporte le quotidien national ce jeudi, 20 août 2015.

Le mémorandum d’entente étant déjà signé entre l’Agence de coopération internationale de la Corée (Koica) qui vient en appui et le ministère des Postes et des Télécommunications (Minpostel), les projets menés iront jusqu’en 2017.

Le Cameroun veut améliorer son potentiel en énergies renouvelables.
Doits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut