› Eco et Business

La Corée offre un équipement de sécurisation des transactions au Cameroun

Appelé Public key infrastructure, l’infrastructure à clé publique a été testée ce 22 octobre 2012 au Guichet unique des opérations du commerce extérieur

Avantages
La cérémonie de test et de lancement de cette application sécurisée était présidée par le ministre des Postes et télécommunications (Minpostel), en présence des ministres du Commerce et des Enseignements secondaires. Jean Pierre Biyiti Bi Essam, dans son allocution circonstancielle, est longuement revenu sur les avantages du nouveau système. «Cette application va réduire à 7 jours, la durée d’une opération qui en consomme jusqu’ici 19,5 jours », a fait savoir le Minpostel. «Time is money, le temps c’est de l’argent. On va sauver du temps, donc, on va sauver de l’argent, et travailler avec davantage de sécurité », a enchaîné Biyiti Bi Essam, en énumérant les menaces qui guettent les utilisateurs des Technologies de l’information et de la comunication (TIC). Entre autres, arnaques sur l’Internet, vols d’identités, cyber attaques sur les sites web, envoi de messages non désirés, violation des mots de passe, virus, cyber terrorisme, etc. «Autant d’écueils qu’il faut et qu’il faudra affronter et vaincre ou, à tout le moins réduire car, les chemins vers l’avenir, qui passent par les TIC n’ont pas de voie de secours », a indiqué le Minpostel. Globalement, la sécurisation de la plateforme e-Guce grâce à Pki permet de garantir non seulement la fiabilité des transactions qui s’y opèrent, mais aussi de rassurer toutes les parties prenantes qui vont voir leurs données transiter par ledit système. Bien plus, la Pki facilite la délivrance des certificats numériques, qui permettent d’effectuer des opérations cryptographiques, comme le chiffrement et la signature électronique qui offrent quatre garanties principales lors des transactions électroniques.

Paiement par virement électronique
Il s’agit de la confidentialité, l’authentification, l’intégrité et la non répudiation. La plateforme e-Guce a été sélectionnée par le gouvernement pour être sécurisée par la Pki nationale, reconnue par la justice camerounaise, afin de permettre aux opérateurs économiques et principaux intervenants du commerce extérieur d’y effectuer leurs opérations en toute sécurité. Le Guce a également été désigné comme autorité d’enregistrement pour délivrer les certificats numériques aux citoyens. «Cette délivrance se fait suite à une identification physique », a précisé le directeur général du Guce. Isidore Biyiha, qui a reçu le Minpostel et la batterie de partenaires au siège de sa structure, à Bonanjo, a fait l’économie de cette nouvelle configuration. On retient que la phase pilote s’est effectuée sur la plateforme de paiement semi électronique inaugurée le 5 mars 2012 par le Premier ministre. Le Guce entend généraliser l’utilisation des certificats numériques à tous les services offerts par l’e-Guce, notamment l’accomplissement des formalités du commerce extérieur. « Dans l’immédiat et en partenariat avec le trésor, la douane et les banques membres de l’Apeccam, le module de paiement par virement électronique va être mis à la disposition des gros importateurs et des importateurs sous contrat de performance, afin de leur permettre de payer leurs droits et taxes sans se déplacer », a déclaré Isidore Biyiha.

Certification
L’objectif du Guce étant de réduire les délais inhérents aux files d’attente dans les banques. A moyen terme, le Guce ambitionne de devenir une autorité de certification agréée. Sous la forme juridique d’un Groupement d’intérêt économique crée en 2000, le Guce est une structure mise en place avec pour principal objectif la réduction des coûts et délais de passage des marchandises. Sa mise en place s’est faite en deux phases. Une phase physique ayant consisté à regrouper au sein d’un même bâtiment les principaux intervenants des formalités du commerce extérieur et une phase électronique consistant à automatiser lesdites formalités et interconnecter les systèmes d’informations des différents acteurs du commerce extérieur. Le lancement de l’application sécurisée de paiement en ligne du Guce est le prélude à l’inauguration officielle, la semaine prochaine, à Yaoundé de la Public key infrastructure (Pki). C’est un don gracieux du gouvernement de Corée au Cameroun. Ce don est destiné à la sécurisation des transactions électroniques et, d’une manière générale, à la sécurisation du cyberespace camerounais. « Comme vous le savez, le monde est résolument tourné vers la dématérialisation des procédures administratives et commerciales. Le développement des applications en ligne s’accompagne malheureusement de dangers et de menaces. Conscient de ces menaces qui pèsent sur le cyber espace, le gouvernement a accepté l’offre gracieuse de la Corée qui est l’un des pays leaders au monde dans la promotion des TIC », a commenté le Minpostel. Le gouvernement coréen était représenté ce lundi 22 octobre 2012, par Ra, Kap Chae, représentant résident de l’Agence de coopération internationale de la Corée (Koica), qui a piloté le projet susdit. En dehors du lancement officiel de l’application de la Pki, le Minpostel a ouvert les travaux du séminaire de sensibilisation sur l’utilisation des certificats issus de l’infrastructure nationale à clé publique. Les travaux de ce séminaire vont durer trois jours.

Organisation d’une PKI
securiteinfo.com)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé