Sport › Football

La Crtv choisie pour produire les images de la Can de football féminin de 2016

L’office public de radio et télévision du Cameroun a été désigné pour produire les images de cet évènement dont les droits appartiennent à la Caf

Le Cameroun abritera la prochaine Coupe d’Afrique des nations (Can) de football féminin, prévue du 19 novembre au 3 décembre 2016. La Crtv, l’office public de radio et télévision, a été désignée pour produire les images de cet évènement dont les droits appartiennent à la Confédération africaine de football (Caf).

La Crtv est donc le partenaire technique chargé de produire le signal numérique qui sera repris par tous les médias autorisés à diffuser la compétition. Cette nouvelle a été annoncée par le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, qui s’exprimait le 08 décembre 2015 devant le Sénat. « Le choix de la Crtv a été négocié entre le Caf et l’Etat du Cameroun qui offre son territoire pour cette Can féminine », a déclaré le chef de la division de la communication de l’office, Valery Dikos Oumarou.

Il explique qu’à l’ère de la Télévision numérique, il s’agit pour la Crtv de relever le défi de produire un signal de qualité. « Les idées sont en train d’être mise en place. Le gouvernement a prévu des investissements conséquents, notamment l’acquisition d’au moins 3 cars de retransmission », affirme M. Dikos Oumarou. Il y aura un véhicule pour chacune des 2 villes qui abriteront la Can, à savoir Yaoundé, la capitale, et Limbé, située sur la côte Atlantique, dans la région anglophone du Sud-Ouest. Le 3ème car servira pour un éventuel secours.

La préparation de la Crtv concerne aussi la formation du personnel. « Il s’agit de former des cadreurs et des journalistes reporters pour qu’ils se mettent au niveau des standards internationaux en matière de retransmission des évènements sportifs. L’enjeu est important, car la Crtv est l’unique producteur du signal qui sera repris par tout le monde », explique Valery Dikos Oumarou. A l’heure où le budget 2016 du Cameroun est encore en débat au Parlement, on attend de savoir combien coûtera la préparation globale de la Crtv pour la Can prévue dans 11 mois maintenant.

« Le gouvernement camerounais a refusé qu’un opérateur étranger viennent produire les images de cette compétition comme si la Crtv n’en étant pas capable », note M. Dikos Oumarou. Il rappelle que c’est un producteur indépendant qui a filmé le dernier Afrobasket féminin qui s’est pourtant déroulé à Yaoundé il y a 2 mois (du 24 septembre au 3 octobre). « Fiba Afrique, l’organisateur de cette compétition, avait jugé que la Crtv ne pouvait pas offrir une retransmission optimale », reconnaît M. Dikos Oumarou.

Sur la question des droits Tv de la prochaine Can féminine, il rappelle que la Caf en est le propriétaire ; la production du signal et la diffusion de celui-ci n’appartenant pas à la même rubrique. Toutefois, il n’exclut pas la négociation d’une formule qui pourrait permettre à la Crtv, en tant que média, de diffuser cette compétition sans avoir à payer une somme exorbitante. S’agissant des éliminatoires de la Can masculine, par exemple, pour les matches que l’équipe du Cameroun livrent à domicile, la Crtv est le producteur du signal qu’il diffuse ensuite gratuitement. Mais pour les rencontres à l’étranger, la chaîne de télévision camerounaise achète les droits de diffusion comme tout le monde.


Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut