Santé › Conseils pratiques

La dépression, comment la reconnaître ?

Elle est une maladie complexe faisant intervenir plusieurs facteurs liés à l’hérédité, à la biologie, aux événements de la vie.

La dépression est une véritable maladie qui se caractérise notamment par une grande tristesse, un sentiment de désespoir, une perte de motivation et l’impression de ne pas avoir de valeur en tant qu’individu. Dans le milieu médical, le terme dépression majeure est souvent employé pour désigner cette maladie. La dépression survient généralement sous forme de périodes dépressives qui peuvent durer de 2 semaines à plusieurs années, voire toute la vie. Selon l’intensité des symptômes, la dépression sera qualifiée de légère, modérée ou grave. Dans les cas les plus graves, la dépression peut conduire au suicide. La dépression affecte l’humeur, les pensées et le comportement, mais aussi les fonctions organiques. Ce qui explique qu’une personne qui souffre de dépression soit entre autres plus vulnérable aux rhumes et aux autres infections, son système immunitaire étant affaibli.

Causes
On ne sait pas avec précision ce qui cause la dépression, mais il s’agit d’une maladie complexe faisant intervenir plusieurs facteurs liés à l’hérédité, à la biologie, aux événements de la vie ainsi qu’au milieu et aux habitudes de vie.
Hérédité À la suite d’études réalisées à long terme sur des familles ainsi que sur des jumeaux (séparés ou non à la naissance), on a pu démontrer que la dépression comporte une certaine composante héréditaire, bien que l’on n’ait pas identifié de gènes précis impliqués dans cette maladie. Ainsi, des antécédents de dépression dans la famille peuvent être un facteur de risque.
Biologie Bien que la biologie du cerveau soit complexe et encore mal comprise, on a observé chez les personnes dépressives un déficit ou un déséquilibre de certains neurotransmetteurs comme la sérotonine. Ce déficit perturbe la communication entre les cellules nerveuses du cerveau. D’autres problèmes physiologiques, comme une perturbation hormonale (hypothyroïdie ou ménopause, par exemple), peuvent aussi contribuer à la dépression.
Milieu et habitudes de vie Les mauvaises habitudes de vie (tabagisme, peu d’activité physique, excès de télévision ou de jeux vidéo, etc.) et les conditions de vie (conditions économiques précaires, stress, isolement social) sont susceptibles de nuire profondément à l’état psychologique. Par exemple, l’accumulation de stress au travail peut mener à l’épuisement professionnel et, à terme, à la dépression.
Événements de la vie La perte d’un proche, un divorce, une maladie, la perte de son emploi ou tout autre traumatisme peut déclencher une dépression chez les personnes prédisposées à la maladie. De même, les mauvais traitements ou les traumatismes vécus dans l’enfance rendent plus sensibles à la dépression à l’âge adulte, notamment parce qu’ils perturbent durablement le fonctionnement de certains gènes liés au stress.

Symptômes
Il est important de consulter un médecin dans les meilleurs délais si plusieurs des symptômes qui suivent persistent depuis au moins 2 semaines, tous les jours.
ï,§ Une humeur triste, se sentir malheureux et démoralisé.
ï,§ Une réduction marquée du plaisir et de l’intérêt pour presque toutes les activités.
ï,§ Un sentiment de dévalorisation et de culpabilité excessive.
ï,§ Des pensées morbides ou des idées suicidaires.
ï,§ Un changement marqué de l’appétit ou du poids (perte ou gain).
ï,§ Des problèmes de sommeil (insomnie ou excès de sommeil).
ï,§ Une attitude agressive inhabituelle ou une grande irritabilité.
ï,§ Une sensibilité émotionnelle excessive (un rien provoque des larmes).
ï,§ Une fatigue importante ou une perte d’énergie.
ï,§ Des problèmes de concentration et de prise de décision.
ï,§ Une agitation ou au contraire l’impression de penser et d’agir « au ralenti ».
ï,§ Une baisse de la libido.
ï,§ Des maux de tête, des douleurs au ventre ou au dos.

Traitement
Le traitement varie selon la gravité de la dépression.
ï,§ Une dépression légère à modérée peut généralement être traitée efficacement par la psychothérapie. Dans le cas d’une dépression grave, le traitement recommandé est une psychothérapie associée à la prise d’un médicament antidépresseur.
ï,§ Quelle que soit la gravité de la dépression, le fait de combiner un traitement « classique » avec des thérapies ou traitements naturels est efficace.
ï,§ Si la dépression s’accompagne de symptômes psychotiques, d’hallucinations visuelles ou auditives ou de comportement suicidaire évident, les médecins ont recours à la médication antipsychotique et à l’hospitalisation. Ils peuvent aussi prescrire des stabilisateurs de l’humeur.


vitaliteetbienetre.blogspot.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut