Santé › Conseils pratiques

La dépression nerveuse, comment y faire face ?

Maladie à la mode ou conséquence d’une certaine société, elle demeure très fréquente et sous diagnostiquée

La dépression nerveuse est un état pathologique caractérisé par un affaissement du système nerveux doublé d’une atteinte sévère du moral. C’est un trouble souvent ignoré mais qui pourrit complètement la vie de celui ou celle qui en souffre. Nombreuses sont les raisons qui rendent une personne dépressive mais fondamentalement, cette pathologie provient d’une agression extérieure ayant blessé l’amour propre du concerné. Cette agression peut remonter à la petite enfance ou dater d’une période assez récente. Elle peut aussi être due à certaines maladies (hypothyroïdie, maladie de Parkinson) ou à certains médicaments (méthyldopa, clonidine, neuroleptiques, …) Quoi qu’il en soit, ses effets empoisonnent le quotidien des personnes dépressives. La dépression nerveuse est un trouble assez vicieux étant donné que les personnes qui en souffrent la vivent dans leur for intérieur, elles restent incomprises et donc isolées dans leur enfer. Les personnes atteintes de dépression s’immergent dans un état d’apathie, incapables de prendre plaisir à faire quelque chose. Plus grave, l’entourage s’empresse de juger les dépressifs (à cause de leur manque de sociabilité) au lieu d’essayer de les comprendre. Cette réaction négative de la société ne fait qu’aggraver le trouble.

Les signes précurseurs Plusieurs signes permettent de s’inquiéter et de consulter un spécialiste dans l’immédiat. Entre autres :
– tristesse, pessimisme.
– perte de toute motivation, désintérêt généralisé
– diminution de la libido, disparition des sensations de plaisir
– perturbation de l’appétit : anorexie ou boulimie.
– inhibition physique : tout effort devient une difficulté ; Sensation de fatigue extrême, plus importante le matin que le soir
– inhibition intellectuelle : concentration difficile, indécision, difficultés de mémorisation.
– troubles du sommeil : insomnie du petit matin (contrairement au malade simplement anxieux qui aura du mal à s’endormir) ou au contraire hypersomnie (augmentation de la durée du sommeil habituelle ou (et) endormissement dans la journée).
– dévalorisation de soi : sentiment d’inutilité, de culpabilité.
– pensées de mort : au pire, la mort devient le seul moyen d’échapper à ce mal être d’où l’apparition d’idées suicidaires.

Le traitement de la dépression nerveuse Selon les spécialistes, ce n’est pas vraiment le traitement qui est problématique dans ce genre de pathologie, c’est plutôt la manière d’inciter les dépressifs et leur entourage à prendre au sérieux la situation afin qu’elle s’améliore rapidement. En effet, les personnes atteintes de dépression se complaisent dans l’isolement. Pire encore, sa famille et son entourage refuse de prendre au sérieux la souffrance des patients et préfèrent les laisser dans leur petit monde. Malheureusement, l’isolement aggrave le trouble puisque les dépressifs intériorisent leur douleur au lieu de les évacuer.
Certes, les traitements médicaux ou paramédicaux contre cette pathologie existent : médicaments, massages thérapeutiques, . Seulement, le meilleur moyen de vaincre la dépression est de faire en sorte que les patients extériorisent leurs angoisses, colères et peurs profondes. Les patients auront alors besoin de l’aide d’un psychologue et de l’assistance dynamique de leur famille. Au Cameroun, des associations luttant contre la dépression organisent régulièrement « des groupes de parole » pour que les personnes atteintes de la dépression puissent s’exprimer et être écoutées sans qu’il y ait des moqueries ou des jugements dévalorisants.


journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut