› Eco et Business

La directrice générale des Douanes sollicite la mise en place d’un «port-sec»

Minette Libom Li Likeng estime que cette mesure permettra de décongestionner le Port autonome de Douala et d’améliorer le délai de passage des marchandises

La 14ème cérémonie d’évaluation des contrats de performance du Port autonome de Douala, tenue en fin de semaine dernière, a permis d’évaluer l’épineux problème du délai de passage des marchandises dans cette plateforme portuaire. Alors que les opérations au niveau du Guichet unique durent deux jours et une seule journée pour la douane, les usagers sont bloqués au moment de la sortie des containers. Entre l’obtention de la quittance et l’obtention du bon de sortie, les opérateurs économiques mettent en moyenne 15 jours. Une situation qui risque « d’impacter sur l’image du Cameroun », a prévenu hier la directrice générale des Douanes, Minette Libom Li Likeng, dans Le Quotidien de l’Economie.

Pour la DG des Douanes, la solution réside dans le décongestionnement du Port. « Qu’est-ce qu’on fait ? On crée un espace hors de la place portuaire qu’on appelle « Port-Sec » et on y transporte des marchandises. Cela se fait sous douane, puisque c’est un prolongement de la place portuaire. Evidemment, cela demande des investissements, une sélection des acteurs, et autres [.] Des procédures qui permettront que l’orsqu’on décharge un navire, qu’au lieu de parquer les containers directement au bord de l’eau, on les mettrait par exemple dans les zones de Bassa ou Bonabéri. Le lieu n’est pas encore choisi. Mais il faut noter que, c’est cela un port sec. Je crois que ça marchera, cela a bien fonctionné dans d’autres pays », s’est voulu rassurante la DG des Douanes.


cameractu.net)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé