Société › Société

La feuille de route de coordination administrative et du maintien de l’ordre de l’Adamaoua

La réunion de coordination visait à trouver des solutions aux problèmes de développement dans la région

Aux termes de ces travaux de Tibati dans le département du Faro et Déo, il ressort que l’Adamaoua doit affirmer sa place dans le peloton de tête. A l’intérieur comme à l’extérieur, la région doit avoir tous les moyens devant lui permettre de se défendre en matière de développement. Et pour cela, les responsables des différents services doivent parler le même langage. Le gouverneur Enow Abram’s Egbe l’a relevé pour rappeler à ses collaborateurs délégués et chefs de services publics et parapublics que le temps des sensibilisations n’a plus sa raison d’être 50 ans après l’indépendance. L’Adamaoua doit épouser l’image du changement qui s’opère à travers le monde et avancer avec le temps. Et pour cela, l’heure n’est plus aux discours, mais à l’action. D’où l’initiative relative à la conception thématique des exposés présentés par les participants tout au long des travaux. Selon le préfet du Mbéré, Thomas Awono, «je crois que nous sommes passés à la vitesse supérieure dans la mesure où, par le passé, c’est tout le monde qui exposait sur tout ce qu’il voulait. Maintenant la méthode a changé, nous en sommes plutôt aux exposés thématiques. Ce qui permet de choisir un sujet et des objectifs bien déterminés et je crois que nous avons été fixés sur la feuille de route dont nous avions besoin ».

Les grands défis et les enjeux ont été relevés et des solutions ont été envisagées afin de permettre à la région de prendre un nouveau départ. Les différents secteurs de la vie ont été passés au peigne fin avec en bonne place la préparation du comice agropastoral d’Ebolowa et les Dixiades de Ngaoundéré 2010 qui sont des interpellations pour les populations. D’où l’appel répété du chef de la région aux services de l’agriculture et au comité régional olympique et sportif de l’Adamaoua afin que tout soit prêt avant le temps.
La collaboration a donc été le maître mot des assises de Tibati et il s’agira désormais pour tous les services et institutions régionales de faire valoir à la fois la collaboration verticale et horizontale pour un succès collectif. Bref, une synergie dans les différents services publics et parapublics afin de répondre aux différentes exigences du développement dans l’Adamaoua. Les travaux de Tignère se sont achevés sur une note de satisfaction générale.


febpf.fr)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé