Personnalités › Success Story

La fille du premier président du Cameroun nommée à la présidence du Palais des congrès

Aminatou Ahidjo, militante du parti au pouvoir depuis 2013, a Ă©tĂ© nommĂ©e prĂ©sident du Conseil d’administration du Palais des congrès par un dĂ©cret prĂ©sidentiel publiĂ© mercredi

Il ne s’agit plus d’une rumeur cette fois, Aminatou Ahidjo – communicatrice politique – vient d’obtenir une gratification officielle du pouvoir en Ă©tant dĂ©signĂ©e prĂ©sidente du Conseil d’administration du Palais des congrès de YaoundĂ©. La nomination est contenue dans un dĂ©cret signĂ© par le prĂ©sident de la RĂ©publique, Paul Biya, et lu au journal de 17h00 ce mercredi, 29 juin 2016, sur la radio publique nationale.

Une forme de rĂ©compense donc pour celle dont l’engagement en politique, comme militante du Rassemblement dĂ©mocratique du peuple camerounais (RDPC), Ă  la veille des Ă©lections municipales et lĂ©gislatives de septembre 2013, avait suscitĂ© beaucoup de dĂ©bats dans l’opinion publique camerounaise. Beaucoup de sympathisants de l’ancien prĂ©sident Ahmadou Ahidjo (chef d’Etat de mai 1960 Ă  novembre 1982) ne comprenant pas en effet Ă  cette Ă©poque comment la fille d’un prĂ©sident dont les restes avaient Ă©tĂ© enterrĂ©s au SĂ©nĂ©gal, pouvait revenir embrasser le rĂ©gime qui l’avait oppressĂ©…ou l’inverse.

Si Germaine Ahidjo, l’Ă©pouse du premier prĂ©sident de la RĂ©publique du Cameroun, estime qu’il n’est pas question pour elle de rentrer au Cameroun sans le corps son mari – inhumĂ© au cimetière de Yoff Ă  Dakar comme il l’a « lui mĂŞme dĂ©cidé », sa fille, quant Ă  elle, semble clairement avoir choisi sa voie et elle n’est pas la première dans la famille Ahidjo.


Le fils ainĂ© de l’ex-chef d’Etat, Mohamadou Badjika Ahidjo, a Ă©tĂ© dĂ©putĂ© Ă  l’AssemblĂ©e nationale du Cameroun sous les couleurs de l’Undp, un parti naguère de l’opposition aujourd’hui proche du pouvoir. En dĂ©cembre 2011, Mohamadou Badjika Ahidjo a Ă©tĂ© nommĂ© ambassadeur itinĂ©rant par un dĂ©cret prĂ©sidentiel et en janvier 2013, portĂ© par un autre dĂ©cret prĂ©sidentiel Ă  la tĂŞte du Conseil d’administration de la sociĂ©tĂ© hĂ´telière du Littoral (Sohli), propriĂ©taire de l’hĂ´tel Sawa Ă  Douala.

Aminatou Ahidjo
Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut