› Eco et Business

La fin des coupures d’eau à Yaoundé annoncée pour octobre 2014

Les assurances viennent de la Camwater après la finition des travaux de l’usine de la Mefou qui devrait produire 50.000 m3 à plein régime

Le directeur général de l’organe en charge du contrôle de la production de l’eau potable au Cameroun avance la date d’octobre 2014 comme délai de rigueur pour la fin des coupures intempestives d’eau. «De manière globale, nous pensons que dès octobre 2014, chaque usager du réseau de Yaoundé intra-muros aura de l’eau potable à son robinet, 7 jours sur 7. Ceci, grâce aux 50.000 m3/jour de la Mefou et à l’apport additionnel de 35.000 m3/jour provenant des mesures transitoires d’urgence de l’usine de production d’Akomnyada. La capacité de production de la ville de Yaoundé sera alors de 185.000 m3/jour», a détaillé Jean William Sollo dans la presse publique de ce 25 juin 2014.

La réaction du Dg de la Camwater intervient après la sortie de son ministre de tutelle. Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Basile Atangana Kouna, a en effet indiqué la semaine dernière, sur les ondes de la radio publique nationale, que les travaux de la station de la Mefou étaient achevés et que la capitale du Cameroun ne devrait plus ainsi souffrir des coupures d’eau devenues quasi quotidiennes.

Seulement, les coupures intempestives demeurent et les habitants de certains quartiers de Yaoundé, à ce jour, font des pieds et des mains pour se procurer un peu d’eau potable. Ce gap entre le discours du ministre de l’Energie et de l’Eau et la réalité vécue par les populations est dû, selon le directeur général de Camwater, à quelques «réglages». Jean William Sollo a ainsi expliqué que : «L’usine de la Mefou est capable de produire et transférer 50.000 M3 d’eau par jour à Yaoundé. Toutefois, pour éviter toute perturbation du réseau de distribution, la mise en eau se fait graduellement. Depuis la semaine dernière, la capacité de pompage a été ainsi portée à 1680 m3/heure (33.000 m3/jour en 20 heures). Et ceci continuera jusqu’à atteindre l’optimum dans deux ou trois mois. »

Toutefois, pour résorber complètement la demande en eau de la ville de Yaoundé, qui est estimée à 300.000m3 par jour, il faudra encore attendre d’autres projets. Notamment, l’extension de l’usine d’Akomnyada de 55.000 m3/jour sur un financement Eximbank des Etats-Unis. Les travaux qui sont annoncés pour la fin d’année 2014 devraient prendre un an et porter la capacité totale de production pour Yaoundé à 240.000m3/jour. «Le gap ne serait alors plus que de 30 à 50.000m3», rassure Jean William Sollo. Les Camerounais, habitués aux promesses, ne demanderont certainement qu’à voir l’effectivité de ces mesures avant de se réjouir.

Chaque usager du réseau de Yaoundé aura de l’eau potable à son robinet, 7 jours sur 7, en octobre 2014 d’après le dg de Camwater
radiocanada.ca)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé