Société › Société

La Fondation MTN lance le concours de l’enseignant le plus innovateur

Durant un mois, du 01er mai au 31 mai 2014, les enseignants des dix régions du pays pourront envoyer leur candidature pour cette compétition organisée conjointement avec le Minesec

Depuis l’ouverture des premiers centres de ressources multimédia dans les établissements secondaires publics au Cameroun, en 2004, l’enseignant d’informatique est généralement considéré comme le professionnel des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Ce qui n’est pas toujours vrai, assure Erick Patrick Zobo, Inspecteur de pédagogie, chargé de l’enseignement de l’Informatique au ministère des Enseignements secondaires. M. Zobo s’exprimait ainsi hier, à la direction régionale de la société MTN à Yaoundé, dans le cadre du lancement du « concours du meilleur enseignant utilisateur des TIC». Compétition organisée conjointement par la Fondation MTN et le ministère des Enseignements secondaires.

Il a pour objectifs, entre autres, de « créer une saine émulation entre enseignants du secondaire sans distinction de discipline dans l’utilisation des TIC ; susciter le goût de la recherche dans les méthodes pédagogiques innovantes ». Les 10 meilleurs enseignants d’établissements publics ou privés confondus, qui auront été sélectionnés à l’issue du concours, à travers les 10 régions du pays, recevront chacun un ordinateur portable et une connexion à Internet gratuite pendant six mois. Les formulaires de candidature pour participer à cette compétition sont disponibles en ligne sur le site de la Fondation, sur celui celui du Minesec, ou celui de l’entreprise MTN Cameroon. Les candidatures pourront être remplies et retournées à la Fondation MTN via son mail (foundation@mtncameroon.net) avant le 30 mai 2014. Après le travail des jurys, les résultats seront publiés le 30 juin 2014.

Selon les explications de M. Zobo, un enseignant de français, de chimie, ou même d’Education physique et sportive, entre autres, peut très bien utiliser les TIC dans le cadre de son enseignement. Ce serait par exemple à travers le partage d’un logiciel permettant à l’élève d’améliorer ses connaissances, et l’enseignant de mieux dispenser son cours. « Une dynamique générale d’intégration des TIC dans l’enseignement » par le Minesec qui rejoindrait les axes d’intervention de la Fondation MTN qui dit vouloir « amener les enseignants vers le nouveau monde numérique ». Les points de convergence existaient donc entre la Fondation MTN et le Minesec pour lancer le « concours du meilleur enseignant utilisateur des TIC ». La compétition est ouverte !

Bernard Pierre Nkoa, chef de cellule Etudes et programmation au Minesec (à droite), Erick Patrick Zobo du Minesec (au centre), et Danielle Mbome de MTN Fondation le 30 avril 2014 au siège de la direction régionale de MTN à Yaoundé
Journalducameroun.com/ Eugène C. SHEMA)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé