Politique › Institutionnel

La France forme les unités antiterroristes camerounaises

Un détachement d’instruction opérationnelle séjourne à Ngaoundéré, dans l’Adamaoua, du 4 au 17 octobre prochain, dans le but de former les unités spéciales antiterroristes

Un détachement d’instruction opérationnelle composé de dix-huit militaires français séjourne à Ngaoundéré du 4 au 17 octobre prochain, dans le but de former les unités spéciales antiterroristes camerounaises.

Le rôle de ces instructeurs est de dispenser un ensemble de formations au profit d’unités spéciales camerounaises impliquées dans la lutte antiterroriste, a indiqué l’ambassade de France à Yaoundé.

Simultanément, une quarantaine de cadres militaires des forces armées camerounaises effectuent à Libreville auprès des éléments français au Gabon des stages de formation dans les domaines du commandement de bataillon et d’aguerrissement au combat.

En mai dernier, un détachement d’instruction opérationnelle composé de huit militaires français appartenant à l’armée du Génie s’était déjà rendu à Garoua, dans le nord du Cameroun, pour former une soixantaine de spécialistes de l’armée camerounaise au déminage. L’objectif était de renforcer les capacités du Cameroun pour sécuriser des localités de la région de l’Extrême-nord où les islamistes nigérians de Boko Haram posent des engins explosifs.

Ces formations s’inscrivent dans le cadre de l’accord du 21 mai 2009 instituant un partenariat de défense entre le Cameroun et la France et surtout renforcent les capacités du Cameroun en matière de lutte contre le terrorisme, explique l’ambassade de France.


Droits réservés)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé