› International

La France rapatrie deux de ses soldats soupçonnés de pédophilie au Burkina Faso

Les deux militaires ont été placés en garde à vue jeudi 02 juillet. Ils sont soupçonnés d’avoir commis des attouchements sur deux fillettes âgées de 3 et 5 ans, dans la piscine d’un hôtel

Deux militaires français soupçonnés d’agressions sexuelles sur mineurs au Burkina Faso ont été rapatriés en France, jeudi 2 juillet, et immédiatement placés en garde à vue, a confirmé au Monde le parquet de Paris. Mercredi, ils avaient été entendus par les gendarmeries française et burkinabé à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

Les deux hommes, âgés de 36 et 38 ans, sont soupçonnés d’avoir commis dimanche des attouchements sur deux fillettes âgées de 3 et 5 ans, dans la piscine d’un hôtel de Ouagadougou. Les agressions auraient été découvertes grâce à une la vidéo trouvée par la mère des victimes sur une caméra oubliée sur place par les soldats. D’après la radio RTL, c’est le père de la victime qui aurait porté plainte après avoir visionné les images.

A la suite du signalement du ministère de la défense, le parquet de Paris avait ouvert mardi une enquête de flagrance, qui permet de prendre des mesures coercitives juste après les faits. Mercredi, le porte-parole du gouvernement a indiqué que les deux enfants étaient françaises ou binationales. Les deux soldats ont quant à eux été suspendus dès mardi, a annoncé le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian.

Il y a deux mois, le parquet de Paris avait déjà ouvert une information judiciaire contre X sur des soupçons de viols de mineurs par des soldats français en Centrafrique commis entre décembre 2013 et juin 2014.


DR)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé