› Eco et Business

La gestion et l’exploitation des boucles optiques urbaines confiées à Camtel

Une convention de cession signée mardi entre le gouvernement et l’entreprise a permis de matérialiser la décision

Une convention de cession de la gestion et l’exploitation des boucles optiques urbaines de Yaoundé, de Douala, et celles en cours de réalisation sur l’ensemble du territoire national, a été signée mardi, 22 décembre 2015, entre l’Etat du Cameroun et la société Camtel.

Ladite convention définit l’exploitation et la maintenance des boucles optiques, la fourniture aux autres opérateurs et fournisseurs de services du secteur des communications électroniques, l’accès aux infrastructures et la pratique des tarifs orientés uniquement vers les coûts d’exploitation et la publication des offres d’accès aux boucles optiques.

« Nous avons enfin tout le nécessaire pour le déploiement très rapide de la 4G de Camtel. Car nous ne pouvons pas déployer la 4G sans fibre optique. J’appelle tous les opérateurs à utiliser sans modération cette fibre que le gouvernement vient de mettre à notre disposition », a indiqué le directeur général de Camtel, David Nkoto Emane.

En 2011, le gouvernement camerounais a engagé un programme de construction de boucles optiques urbaines dans les dix chefs-lieux de région et dans les certaines grandes villes du pays. A ce jour, 50 kilomètres de fibre optique ont été déployés à Douala et 67 à Yaoundé.


Droits réservés)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé