Sport › Football

La Guinée Equatoriale disqualifiée pour les JO de Londres 2012

Une disqualification qui profite aux camerounaises qui devront affronter les Nigérianes, afin de déterminer le représentant du continent

Suite aux réserves formulées par le Cameroun, après sa double confrontation face aux Nzaland Nacional, lors des éliminatoires des Jeux Olympiques de Londres 2012, la Fédération internationale de football association (Fifa) à trancher: «La Guinée Equatoriale est disqualifiée. Le Cameroun a été confirmé pour prendre part au dernier tour de qualification pour les Jeux Olympiques, dès lors que la Commission juridique de la Fifa a déclaré les deux matches perdus par forfait par la Guinée équatoriale au second tour, pour avoir utilisé des joueuses non qualifiées, en violation de la réglementation». Cette décision a été rendue publique par la Fifa, via son site internet. Du coup, c’est le Cameroun qui rencontrera le Nigeria en match de barrage pour déterminer le représentant du continent africain aux Jeux Olympiques de Londres. La Fifa a programmé le match aller pour le 26 août et le retour le 11 septembre 2011, sans tenir compte de la participation de la sélection féminine du Cameroun aux Jeux Africains de Maputo, qui se dérouleront du 3 au 18 septembre 2011. Au vu de ce calendrier fort chargé, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), tout en se réjouissant de cette décision, demandera certainement à la Fifa de modifier les dates des rencontres, notamment celui du match retour.

Comment en est-on arrivée là? Bref rappel de l’histoire
La Guinée Equatoriale, (version féminine) avait éliminée leurs homologues Camerounaises le 16 avril dernier, après le succès de 2-0 au match retour. Le match aller, joué à Yaoundé deux semaines plus tôt, s’étant soldé sur un nul vierge. Sauf que, après le match de Malabo, le Cameroun avait émis des réserves de qualification sur plusieurs joueuses équato-guinéennes. Notamment sur Jade Boho, d’origine espagnole, qui a été naturalisée Equato-guinéenne, sans avoir résidé au moins pendant deux ans dans son pays d’adoption, comme l’exige la réglementation en vigueur au sujet des binationaux. Les cas de certaines Equato-guinéennes, d’origines camerounaises font également désordre, aux yeux de la Fifa. A l’instar des Salomé Nké, Dorine Chigoué, Doceline Theolore et Christelle Ngo Niepel, qui ont changé d’âge et ont pris des noms désormais à consonance espagnole. Pis, Léticia Yimga, qui a porté le dossard 21 pendant le Mondial allemand avait déjà disputé les matches avec l’équipe fanion du Cameroun. Que dire des s urs Salimata, qui en refusant de passer des tests de féminités, à la veille du mondial allemand, ont simplement été écarté de l’effectif.

Une sélection du Onze feminin du Cameroun
Journalducameroun.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé